Close

Une policière grièvement blessée après avoir été percutée par un conducteur aux Ulis

longjumeau

Un véhicule de la police nationale / Photo Kevin.B CC

Le drame s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche, devant un camp des gens du voyage.


Les faits se sont produits cette nuit, devant un camp des gens du voyage situé rue de l’Atlas aux Ulis.

Selon les informations d’une source policière, les policiers ont été avisés vers 1h00 du matin que deux individus sont entrés dans un camp des gens du voyage, armés de pistolets et de fusils d’épaule.

Les policiers montent alors une grosse opération afin de pouvoir entrer en sécurité dans cette zone réputée dangereuse. Au total, sept équipages d’une vingtaine de policiers se positionnent devant le camp lorsque trois grosse cylindrées en sortent à vive allure. Parmi elles, une Mercedes blanche qui va alors venir percuter une policière qui se trouvait devant l’entrée du camp avec ses collègues.

Après Savigny, les policiers de l’Essonne une nouvelle fois visés !

Les policiers ont alors tenté de stopper le conducteur du véhicule en positionnant au sol des Stop Stick, permettant ainsi de crever les pneus de la voiture qui est tout de même parvenue à prendre la fuite avec un pneu touché. Toujours selon cette même source, le véhicule du conducteur aurait été repéré quelques instants plus tard sur l’A10 en direction de la province vers le péage de Saint-Arnoult avec un pneu crevé.

» LIRE AUSSI – Essonne. Un policier dans un état grave après avoir été renversé à Savigny-sur-Orge

Si le principal auteur est toujours en fuite, trois personnes âgées de 29 à 42 ans qui se trouvaient dans l’un des deux autres véhicules ont quant à elles été interpellées puis placées en garde à vue, rapporte de son côté le Parisien. Des perquisitions ont été effectuées au cours de cette même soirée dans ce camp de gens du voyage.

Grièvement blessée, la policière âgée de 51, a été transportée vers l’hôpital Percy de Clamart. Elle a eu deux fractures, une à chaque poignet, nécessitant une opération pour l’un des poignets et le plâtrage du second. Elle a également été victime d’une petite fracture à la hanche et de plusieurs petits hématomes au niveau de la tête. Selon nos informations, son pronostic vital n’est toutefois pas engagé.

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale.

« C’est le ras le bol général puisque aujourd’hui il n’y a plus aucune notion, on fonce délibérément sur des fonctionnaires de police pour échapper à l’interpellation ou au contrôle. » nous précise Guillaume Roux, Secrétaire Départemental de l’Essonne.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top