France

Violences policières sur un producteur. Quatre policiers mis en examen et deux d’entre eux placés en détention provisoire

Les quatre policiers actuellement mis en cause dans la violente agression du producteur de musique, Michel Zecler, ont été mis en examen.

Les quatre fonctionnaires de police impliqués dans l’interpellation violente d’un producteur de musique le 21 novembre dernier, ont été mis en examen ce lundi 30 novembre. Deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire, rapporte FranceInfo, confirmant une information de l’AFP.

Ces derniers ont été mis en examen conformément aux réquisitions du parquet, précisent nos confrères. Dans la nuit de dimanche à lundi, deux des policiers impliqués dans l’agression du producteur, ont été placés en détention provisoire. Le troisième policier soupçonné d’avoir jeté une grenade lacrymogène dans le studio de Michel Zecler a été mis en examen puis placé sous contrôle judiciaire.

LIRE AUSSI – Violences policières à Paris : Trois policiers suspendus après un passage à tabac dans le 17e

Une bavure policière filmée par les caméras de surveillances d’un studio

Les policiers mis en examen sont accusés de chefs de violences volontaires avec arme. Ils sont également soupçonnés d’avoir eu des propos racistes envers le producteur de musique roué de coups alors qu’il se trouvait dans son studio du 17ème arrondissement de Paris, le weekend dernier. Une vidéo de violences policières qui avait été filmée par les caméras de surveillance des locaux du producteur avant que les images ne soient révélées par le site Loopsider.

Par La Rédaction

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires