Close

Loi « Sécurité globale » à Paris. Pompiers attaqués, voiture brûlées, policiers frappés : retour sur une journée de chaos !

Des policiers pendant une interpellation / Photo by ev on Unsplash

Ce samedi 5 décembre, de nombreux rassemblements ont eu lieu contre la loi « Sécurité globale » avec celle contre la précarité. Des manifestations qui ont engendré de violents incidents à Paris.

Des rassemblements qui avaient toutefois été anticipés par la police avec un important déploiement de policiers et de gendarmes qui ont été très vite la cible de nombreux manifestants.

Certains d’entre eux ont reçu des pluies de projectiles comme des extincteurs, des pierres, des poutres de chantier comme a pu le constater notre confrère Thibault Izoret, journaliste au Figaro.

Mobiliers urbains et véhicules brûlés : Banques et agences saccagées

Les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes pour disperser les foules. Un engin explosif a également été lancé sur les forces de l’ordre pendant la progression du cortège à Paris.

Du mobilier urbain et plusieurs véhicules ont été incendiés en marge de cette manifestation. Des magasins qui se trouvaient sur la zone de cette importante mobilisation ont également été la cible de vandalisme. Une banque a aussi été entièrement saccagée et des documents ont été volés pour être brûlés au pied du bâtiment. Une agence immobilière appartenant à l’animateur de M6, Stéphane Plaza a également été caillassée.

Un véhicule des pompiers pris pour cible

Les pompiers ont également été pris pour cible par plusieurs groupe de casseurs qui se sont très rapidement mêlés au cortège. Alors qu’un véhicule de pompier intervenait pour éteindre un incendie de mobilier urbain, le camion a été stoppé par plusieurs individus qui ont demandé au conducteur de quitter la zone. Les soldats du feu sont parvenus à fuir le secteur avant d’être pourchasser par plusieurs assaillants qui ont jeté des projectiles en direction des pompiers.

« Nous apportons notre soutien à la brigade des @PompiersParis qui ont été pris à partie. Non! La #Police n’est plus la seule prise pour cible. Même les soldats du feu sont caillassés et pourchassés par ces haineux. » a de son côté déclaré le Syndicat Indépendant des Commissaires de #Police sur Twitter.

64 interpellations en France dont 22 à Paris

De son côté, Gérald Darmanin s’est exprimé en fin d’après-midi sur les violences survenues à Paris et dans plusieurs grandes villes de France. « Merci aux forces de l’ordre mobilisées aujourd’hui, parfois face à des individus très violents. » a déclaré le Ministre de l’Intérieur, précisant que 64 interpellations ont eu lieu 22 à Paris.

Le Ministre de l’Intérieur qui précise que 8 policiers ont été blessés au cours de ces violences.

« La violence s’infiltre partout. Les conflits se brutalisent »

Rachida Dati

La maire du 7ème arrondissement de Paris, Rachida Dati a exprimé sa colère sur les réseaux sociaux à la suite de ces violents incidents survenus à Paris :

« La violence s’infiltre partout. Les conflits se brutalisent. La France n’a pas besoin de postures clivantes et de brutalité. Elle a besoin d’autorité et de fermeté. Paris a déjà été trop abîmée par ces embrasements qui se banalisent. » a fait savoir cette dernière sur son compte Twitter.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top