Close

Miss Provence victime d’attaques antisémites sur les réseaux sociaux : Une enquête ouverte

Miss Provence / Capture TF1

Alors que l’élection de la plus belle femme de France est sensée être un conte de fée, pour Miss Provence le résultat est tout autre. Celle qui a été élu première dauphine a été victime d’attaques antisémites sur les réseaux sociaux pendant la soirée Miss France.

La cérémonie Miss France a eu lieu ce samedi 19 décembre. Avec une audience record de 8 .2 millions de téléspectateurs, tous ont pu admirer les Miss. Au moment des traditionnels portraits, une a retenu l’attention de certains internautes : Miss Provence. Pourquoi ? Dans son portrait, la jeune April Benayoum est revenu sur ces origines israéliennes du côté de son père.

Il n’en fallait pas plus pour que certains internautes attaquent la jeune femme :

« Miss Provence, elle vient de perdre rien qu’en disant que son père venait d’Israël. », « Dites à Miss Provence que l’Israël n’existe pas, c’est la Palestine », « “Mon père est israélien” vous connaissez cette origine vous ??? Parce que moi non Israël n’est pas un pays. », « Miss Provence elle est israéelienne donc celui qui votre pour elle sa mère c’est une pute merci » pouvait-on lire parmi les nombreux tweet publiés donc ces derniers ont été relevés par la Député des Yvelines, Aurore Bergé qui s’est indignée sur son compte Twitter : « La haine antisémite et antisioniste se déploie contre miss Provence. Insupportable. #MissFrance2021#MissFrance. »

Face à la violence de ces messages, la première dauphine s’est exprimée dans les colonnes de Nice-Matin : « Je n’ai bien sûr rien vu en direct, j’ai appris l’existence de ces propos par mes proches. C’est triste d’assister à de tels comportements en 2020. Je condamne bien évidemment ces propos, mais ça ne me touche absolument pas ». Au fil des heures, les messages de haine ont choqué la famille Miss France tout comme la classe politique.

Miss France 2021, Amandine Petit, a évidemment apporté sou soutien à sa dauphine, jugeant ces « propos déplacés » et « extrêmement décevants » comme le rapporte BFMTV. La chaîne TF1 et toutes ses équipes ont également condamné ces propos sur Twitter.

L’animateur, Jean-Pierre Foucault s’est quant à lui dit « totalement consterné » sur RTL par ces attaques « scandaleuses ». « Mais à quelle époque sommes-nous ? Cette jeune fille, très naïvement, a dit très logiquement quelles étaient ses origines et cela a joué contre elle. Et surtout, ça a été au-delà de tout ce qu’on aurait pu imaginer… »

La LICRA est aussi intervenue pour apporter son soutien à la jeune femme. Dans un tweet, l’association annonce : « Rendez-vous devant la justice pour les twittos qui hier soir ont transformé Twitter en cloaque antisémite contre #MissProvence ». L’association appelle à signaler les contenus antisémites afin d’agir en groupe.

» LIRE AUSSI – Amandine Petit, Miss Normandie élue Miss France 2021

De nombreuses personnalités politiques ont aussi réagi devant ces contenus haineux. Le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se dit choqué sur Twitter et assure que les forces de l’ordre sont mobilisés. Les figures LREM comme Les Républicains ont réagi devant ce torrent de haine. Pour tous, ces attaques sont à condamner avec la plus grande fermeté.

Une enquête ouverte

De son côté, l’AFP fait savoir ce lundi qu’une enquête pour « injures à caractère raciste et provocation à la haine raciale » a été ouverte après les messages antisémites diffusés sur les réseaux sociaux pendant l’élection.

Par Emilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top