Close

Belfort : Indignation après l’agression d’un jeune musulman parce qu’il avait fêté Noël

Un policier en faction / Photo J/R pour Actu-Mag.fr

Un jeune homme de confession musulmane a été agressé par plusieurs jeunes parce qu’il avait fêté Noël et qu’il était fils de policier.


Agressé pour une histoire de religion. C’est ce qu’à vécu Ilham qui est tombé dans un « véritable guet-apens » après avoir fêté Noël avec sa famille mais aussi parce que ce dernier est fils de policier. Ilham a été agressé dans le quartier du Mont à Belfort.

« Sale fils de blanc, fils de serpent, fils de policiers, je vais te montrer ce qu’est un vrai rebeu ! »

Le jeune homme avait posté le soir de Noël, une photo sur son compte Snapchat, en train de déguster des huitres et des crevettes lorsqu’il a reçu un message menaçant de l’une de ses connaissances : « Sale fils de blanc, fils de serpent, fils de policiers… Je vais te montrer ce qu’est un vrai rebeu ! » pouvait-on lire.

Ilham qui n’a pas compris la violence de ce message, a souhaité s’exprimer face à face avec l’auteur du message en lui donnant rendez-vous. Lorsque le jeune homme, âgé de 20 ans, est arrivé sur place, il est tombé dans un « véritable guet-apens » où quatre personnes l’attendaient. Ilham a été roué de coups avant de tomber au sol. Il est ensuite parvenu à rejoindre son domicile où il a tout raconter à ses parents.

Sa mère qui s’est exprimée à nos confrères de France 2, explique : « Quand il est rentré, il était ensanglanté et en pleurs. » qui ajoute : « Je suis indigné, je suis révolté en tant que maman policière. Osez s’attaquer à un enfant parce qu’il a snapé des huitres et des crevettes lors d’un repas familial le 25 décembre. »

La mère de la victime qui ne comprend toujours pas pourquoi une telle agression a été commise sur son fils. Son enfant qui est aujourd’hui fortement choqué parce qu’il a vécu. Selon France 3, le l’auteur des messages violents envoyé à Ilham est un ancien coéquipier du club de football de Bavilliers avec qui il jouait. La victime ne connaissait toutefois pas les autres agresseurs qui lui sont tombés dessus.

« Je voudrais que les enfants des forces de l’ordre soient protégés ! On ne s’attaque pas aux enfants des policiers et des forces de l’ordre. »

Mère d’Ilham (France 3)

Une enquête a été ouverte à la suite de cette agression. Celle-ci a permis l’arrestation des 4 personnes impliquées, dont l’auteur des messages qui a été placée en garde à vue ce dimanche 27 décembre, soulignent nos confrères.

Quant à la mère d’Ilham, celle-ci souhaite que la justice puisse mieux protéger les enfants des policiers : « Je voudrais que les enfants des forces de l’ordre soient protégés ! On ne s’attaque pas aux enfants des policiers et des forces de l’ordre. » a-t-elle déclarée.

« Pas de place pour le séparatisme dans notre pays, pas de place pour le racisme d’où qu’il vienne. »

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur

L’agression d’Ilham a provoqué une vague d’indignation au sein de la classe politique. Le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a vivement réagi sur les réseaux sociaux : « À Belfort, un jeune homme agressé parce qu’il aurait fêté Noël et ne serait pas un «bon arabe». Circonstance «aggravante» : être fils de policiers. La justice a ouvert une enquête. Pas de place pour le séparatisme dans notre pays, pas de place pour le racisme d’où qu’il vienne. »

« Fils de policier, musulman, il est lâchement tabassé pour avoir fêté Noël. Face à tous ceux qui s’en prennent à notre mode de vie, à ce que nous sommes et qui veulent nous imposer leur idéologie, la réponse, tout d’abord pénale, doit être forte. » a de son côté exprimé le Président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top