Close

Réveillon du 31 : Une gigantesque fête clandestine rassemble près de 2500 personnes à Rennes

gendarmerie

Illustration de véhicules de gendarmerie / Pxhere

Malgré l’interdiction des rassemblements en raison du couvre feu, cela n’a pas empêché quelques fêtard à braver les interdits.


C’est le cas de cette importante fête clandestine qui est survenue dans des hangars désaffectés à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, et ceci malgré les mesures de couvre mise en place par le gouvernement.

Selon Europe 1, confirmant une information de Ouest-France, près de 2500 personnes se sont ainsi rassemblées pour cette soirée du nouvel an, sans respecter les gestes barrières. Nombreux d’entre eux ne portaient pas de masque. Les gendarmes ont tenté de mettre fin à cette rave party illégale mais les militaires qui n’étaient pas assez nombreux, ont été pris à partie par plusieurs jeunes. Trois gendarmes ont été blessés au cours des affrontements et leur véhicule incendié.

Un important dispositif a été mis en place au cours de la nuit pour sécuriser cette fête clandestine qui se poursuivait ce vendredi au petit matin comme le précisent nos confrères.

De son côté, la préfecture d’Ille-et-Vilaine a décidé de « l’activation du centre opérationnel départemental en préfecture afin de gérer l’événement. » a-t-elle fait savoir sur les réseaux sociaux.

300 personnes rassemblées lors d’une fête illégale à Marseille

Les policiers sont également intervenus à Marseille pour mettre fin à une fête illégale qui rassemblait près de 300 personnes dans une salle des fêtes du 10e arrondissement. Plus de 150 fêtards ont ainsi été verbalisés de 135 € pour non-respect du couvre feu. Quant aux trois organisateurs, ces derniers ont été immédiatement appréhendés puis placés en garde à vue pour mise en danger de la vie d’autrui et travail dissimulé, fait savoir Ouest-France.

Par ailleurs, deux autres fêtards ont été interpellés, l’un pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité public et rébellion quant au second, pour rébellion et violences sur personne dépositaire de l’autorité public, notamment avec arme, soulignent nos confrères.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top