Close

Agression de Yuriy à Paris : Huit mineurs et un majeur ont été interpellés puis placés en garde à vue

L'agression de Yuriy filmée le 15 janvier derniers sur la dalle Beaugrenelle / Capture Youtube

Plus de 15 jours après la terrible agression de Yuriy, 15 ans, l’enquête semble avancer. Huit mineurs et un majeur ont été interpellés puis placés en garde à vue.


Ces derniers ont été appréhendés à Vanves puis placés en garde à vue dans la matinée de ce jeudi 28 janvier, selon le parquet de Paris, confirmant une information de France Info et BFMTV.

Ces derniers « ont été placés en garde à vue des chefs de tentative d’assassinat, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et vol en réunion avec violences. » a précisé le parquet.

» LIRE AUSSI – Paris. Yuriy, 15 ans, plongé dans le coma après avoir été violemment tabassé dans le 15e arrondissement

Une agression d’une violence inouïe

Le 15 janvier dernier, le jeune Yuriy qui s’apprêtait à fêter ses 15 ans avait été violemment agressé par une bandes de jeunes sur la dalle Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris alors qu’il venait de quitter son collège Guillaume Apollinaire.

L’adolescent avait été roué de coups par une dizaine d’individus qui étaient munis de barres de fer et de béquilles. Une vidéo de l’agression filmée par les caméras de surveillance, avait été diffusée sur les réseaux sociaux, suscitant une vague d’indignation et de soutien au jeune homme de la part de plusieurs personnalités et politiques. Transporté d’urgence vers l’hôpital Necker, le jeune homme qui avait été sérieusement touché au crâne, avait dû subir une opération de près de huit heures comme nous l’avait confié l’un de ses proches à savoir son cousin.

Yuriy avait ensuite été plongé dans le coma avant de se réveiller quelques jours plus tard. Si son état de santé s’améliore, les médecins ne savent pas encore si le jeune homme gardera des séquelles de son agression.

L’enquête confiée à la police judiciaire du 3ème district se poursuit.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top