Close

Covid-19. Olivier Véran : il faut éviter « l’épidémie dans l’épidémie »

Olivier Véran au Journal de France 2 ce mardi 29 décembre 2020 / Capture France 2

Alors que les Français s’attendent à être reconfiné d’ici peu, l’exécutif prépare le terrain. Après l’intervention de Gabriel Attal hier, c’est Olivier Véran qui a fait une rapide conférence de presse ce jeudi 28 janvier.


Le Ministre de la Santé y a fait le point sur l’épidémie en France et l’impact des variants sans annoncer de mesures.

« Nous ne sommes pas à proprement parlé dans une vague épidémique », annonce Olivier Véran, « mais le virus circule à un niveau élevé et circule un peu plus vite chaque semaine ». Cette conférence de presse tenue à 14h ce jeudi 28 janvier prépare le terrain. L’exécutif doit prendre cette semaine des décisions sur les prochaines mesures sanitaires. Olivier Véran, le Ministre de la Santé a donc pris la parole.

Il a évoqué la campagne de vaccination qui s’accélère en France. Malgré les différents problèmes, le nombre de personnes ayant  leur première dose augmente. Cependant, la vaccination ne suffit pas, son effet est attendu sur le long-terme. A court terme, de nouvelles mesures sont à prévoir. Selon Olivier Véran, l’efficacité du couvre-feu est encore présente, mais s’estompe peu à peu. Le couvre-feu « ne suffit pas à faire reculer le virus ».  

Ce qui inquiète le gouvernement sont bien les nouveaux variants. Olivier Véran a expliqué que ces derniers sont « plus contagieux » que le virus classique. En France, « les variants circulent activement » note le ministre. « Plus de 2000 patients par jour » sont touchés par un variant. Ce nombre de cas touchés par des variants pourrait devenir exponentielle, car nous savons qu’ils circulent plus vite que le virus classique. Au début du mois, ce n’était que 500 personnes par jour qui était détecté porteur d’un variant.

L’exécutif devrait donc prendre des décisions en fin de semaine, ou début de semaine prochaine. C’est alors le Président de la République ou le Premier Ministre qui s’adressera aux Français.

Par Émilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top