Close

Propos du prof de philo sur Trappes. Le maire, Ali Rabeh, annonce des poursuites en diffamation

Le maire de Trappes, Ali Raheb, réagi suite aux propos de l'enseignant / Capture Cnews

Ce lundi 8 février, Didier Lemaire, un professeur de philosophie à Trappes, a donné son point de vue sur l’évolution de la ville. Des propos qui n’ont pas du tout plus au maire de la commune, Ali Rabeh, qui a annoncé vouloir poursuivre le professeur en diffamation.


Le maire de Trappes, Ali Rabeh, réagi aux propos de l’enseignant en direct sur Cnews.

Didier Lemaire était invité ce 8 février matin sur le plateau de la chaîne d’information Cnews. Ce Professeur de philosophie qui vit à Trappes sous protection policière après avoir publié une lettre défendant Samuel Paty. En plateau, ce dernier a expliqué que Trappes n’était plus la même ville qu’il y a quelques années : « C’est un monde vraiment très très différent du notre. A Trappes, il n’y a plus de lieu mixte, il n’y a plus de coiffure mixte. » avait-il expliqué ce lundi matin en direct.

Ali Rabeh, maire de Trappes, a réagi aux propos du professeur de philo

Quelques instants après cette interview, c’est dans l’émission de Morandini Live, diffusée en direct sur Cnews, que le maire de Trappes, Ali Rabeh, a réagi suite aux propos de l’enseignant. Pour prouver que le professeur avait tort, il a fait son duplex devant un salon de coiffure mixte. Ali Rabeh a ensuite déclaré : « Raconter qu’à Trappes, il n’y a aucun coiffeur mixte, c’est factuellement faux ! Il y a quatre coiffeurs mixtes à Trappes. » Pour l’élu, « les informations de Didier Lemaire sont grotesquement fausses. ».

LIRE AUSSI – Didier Lemaire, professeur de philo à Trappes vit sous escorte policière pour avoir défendu Samuel Paty

Ali Rabeh qui n’est pas du tout du même avis de l’enseignant, Didier Lemaire, sur la qualité de vie dans sa ville, a précisé au cours de son duplex qu’il comptait porter plainte pour diffamation. Le professeur aurait indiqué que le maire avait tenu des propos le qualifiant « d’islamophobe et de raciste devant une chaîne néerlandaise. » : « J’ai interrogé cette chaîne néerlandaise, puisqu’ils disposent de cet enregistrement, de me faire savoir si ces propos ont été tenus. J’ai un communiqué qui indique que, pendant l’interview, je n’ai pas utilisé les mots islamophobes et racistes » a clamé haut et fort Ali Rabeh.

Le maire de Trappes a toutefois affirmé son soutien au professeur concernant ses actions pour la liberté d’expression. « Je défends la liberté d’expression de tout le monde y compris celles de Didier Lemaire. Je lui refuse le droit de me diffamer, c’est pour cela que j’irai devant les tribunaux » a-t-il conclu.

Par Émilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top