Close

Cyberattaque contre Gmail, Hotmail, Netflix et Linkedin : 3.2 milliards de comptes et mots de passe ont été rendus publics

Illustration d'une cyberattaque / Pixabay

Possesseur d’un compte Gmail ou Hotmail, il se pourrait bel et bien que vos données personnels aient été rendues publiques sur le darkweb.


Suite à une cyberattaque de grande ampleur, près de 3.2 milliards de comptes et mots de passe Gmail et Hotmail se sont retrouvés sur le darkweb, un réseau protégé qui a ainsi recensé les données publiques des utilisateurs.

Cette cyberattaque massive intitulée Comb n’a pas seulement impactée les comptes de messagerie de Google puisqu’elle a aussi visée les compte Netflix, Linkedin ou encore Hotmail. Selon Cybernews qui a révélé les chiffres de cette attaque, celle-ci aurait déjà rendue publique plus de 15.2 milliards de comptes. Une situation particulièrement compliquée pour les géants de l’internet.

Comment vérifier que ses comptes n’aient pas été piratés ?

Avec autant de comptes divulgués sur internet, il est probable que l’un des vôtres se soit retrouvé sur le net sans que vous ne le sachiez. Pour vérifier que votre compte Gmail n’ai pas été piraté, vous pouvez vous rendre sur le site Cybernews qui a été créer pour l’occasion. Une fois connecté sur le site, vous devez y entrer votre adresse mail Gmail ou Hotmail (attention de bien tester toutes vos adresses mails) afin de vérifier que ces derniers n’aient pas été rendus publiques sur internet.

Vérifiez dès à présent que vos comptes n’aient pas été piratés sur le site de Cybernews.

Si jamais le site vous indique que votre compte a été piraté, alors il est vivement conseillé de modifier le mot de passe de ce dernier. Le mieux étant de spécifier un mot de passe de plusieurs caractères avec des chiffres et des lettres. Des caractères spécifiques comme des « * », « ( » ou encore des « @ » sont toujours conseillés. Il est également déconseillé de mettre votre date de naissance, ni votre deuxième prénom ou pseudo.

Cela s’applique également pour les adresses mails appartenant à vos compte Netflix ou encore Linkedin qui ont été la cible de cette cyberattaque massive.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top