Close

Paris. Le témoignage bouleversant d’une femme agressée devant son domicile alors qu’elle rentrait de la maternité

La jeune femme de 36 ans raconte sur les réseaux sociaux avoir été violemment agressée devant son domicile / Capture Instagram @ameliechalleat

Victime d’une violente agression devant son domicile parisien il y a quelques jours, cette jeune maman de 36 ans a interpellé le gouvernement sur les réseaux sociaux.


C’est dans une longue publication publiée sur son compte Instagram, que la jeune femme a raconté la terrible agression dont elle a été victime il y a quelques jours.

Cette jeune maman qui a quitté la maternité mardi soir avec son bébé, grand prématuré raconte : « Un voisin, homme âgé, blanc, propriétaire, riche, n’a pas supporté que je laisse la voiture 5 min devant la porte de l’immeuble pour rentrer mon bébé en poussette dans l’immeuble par moins 5 degrés et de la neige partout. »

Après lui avoir hurlé dessus, l’agression verbale se serait transformée en agression physique, la jeune femme qui précise avoir été frappée : « Cet homme a voulu m’empêcher de rentrer chez moi avec mon bébé et m’a frappé au visage. Il a envoyé son poing, de toutes ses forces, dans mon visage alors que je tenais la poussette de mon bébé. Je suis tombée par terre et j’ai perdu connaissance un bref instant. »

Elle interpelle les pouvoirs publics

Son compagnon qui était également présent au moment des faits, a défendu sa compagne comme il le pouvait avant l’arrivée de la police qui a embarqué l’agresseur. Dans sa publication, la victime explique qu’elle rencontre toutefois des difficultés pour porter plainte, interpellant ainsi Gérald Darmanin et Marlène Schiappa : « Depuis Mercredi, j’essaie de porter plainte. J’essaie d’obtenir un rendez vous pour ne pas attendre pendant 4h au Commissariat de la goutte d’or, avec ma fille, trop fragile pour le supporter. » fait savoir la jeune femme, son mari n’ayant pas pu porter plainte à sa place le soir des faits.

Toujours selon la victime, les policiers lui auraient alors refusé de lui donner un rendez-vous, lui expliquant qu’elle devait se présenter au commissariat d’elle même et « d’attendre comme tout le monde. » Une situation inconcevable pour la jeune maman qui doit s’occuper de son enfant prématuré et qui ne peut pas se déplacer avec celui-ci au commissariat en raison de sa santé trop fragile.

« Les policiers ont plutôt conseillé à Hamza de « trouver une entente entre voisins ». Est ce que le combat contre la violence faite aux femmes est toujours cause nationale? » explique la victime qui a joint une photo à sa publication l’a montrant le visage tuméfié à la suite de cette agression.

Sa publication a été relayée par des milliers d’internautes en l’espace de quelques jours. De nombreuses personnes ont tenu à lui apporter leur soutien. Parmi ces dernières, la Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, que la jeune femme avait interpellé dans sa publication.

La ministre qui lui a également apporté son soutien, lui expliquant qu’elle allait prochainement être contacté par son équipe afin de l’aider à porté plainte, à la suite de sa situation.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top