Faits Divers et Actualité en Île-de-FranceVal-d'Oise (95)

Mort d’Alisha à Argenteuil : Les deux mineurs déférés pour assassinat

Les deux adolescents soupçonnés d’être les auteurs de la mort d’Alisha à Argenteuil (Val d’Oise) ont été déférés pour assassinat.


Trois jours après le décès d’une adolescente retrouvée noyée dans la Seine à Argenteuil, le procureur de la République de Pontoise a donné de nouveaux éléments sur cette affaire. Les deux suspects, âgés de 15 ans ont quant à eux été déférés pour assassinat.

La thèse de l’accident écartée, le geste prémédité privilégié

Les deux adolescents, un garçon et une fille, qui ont été placés en garde à vue dans la nuit de lundi à mardi, auraient préparé leur geste comme l’a fait savoir ce mercredi, le procureur de la République de Pontoise, Eric Corbaux, lors d’un point presse.

Ces derniers qui se trouvaient dans la même classe que leur victime ont été déférés dans l’après-midi du 10 mars dans le cadre de « l’ouverture d’une information (judiciaire) pour des faits d’assassinat avec réquisition de mandat de dépôt. » a fait savoir le magistrat qui précise que « la thèse de l’accident est totalement écartée, on est bien sur un homicide volontaire avec préméditation. »

Des SMS échangés qui confirment un passage à l’acte

Au cours des investigations qui ont été menées, il ressort que « des SMS entre le jeune homme et la jeune fille ont été échangés. Dans ces messages, ils évoquaient quelque chose à faire avec la victime. La jeune fille, à la demande de son copain, aurait proposé verbalement à la victime de se rencontrer le 6 mars pendant le week-end ce que la victime aurait refusé. » a ajouté Eric Corbaux. Les investigations qui ont permis d’établir que la mort de la victime se serait produite entre 13h35 et 17h. Alisha devait par ailleurs suivre un cours de vision à 15h, cours auquel elle ne sera jamais présente.

Selon les derniers éléments, les deux adolescentes se seraient de nouveau rendez-vous le 8 mars en gare d’Argenteuil avant que ces dernières ne se rendent sur le quai de Saint-Denis, où le drame s’est produit. Les deux adolescentes auraient ensuite discuté pendant plusieurs minutes avant que le jeune homme, qui lui était dissimulé à proximité, ne fasse irruption et s’en prenne à sa victime. Ce dernier « lui aurait tiré les cheveux puis lui aurait fait une balayette la faisant tomber au sol » précise le magistrat. Puis « Il lui aurait donné ensuite des coups de pieds alors qu’elle était au sol dans le dos et la tête. La jeune fille n’aurait quant à elle pas donné de coups. La victime, à ce moment-là était encore consciente, elle gémissait les yeux ouverts. » conclut ce dernier.

Alors qu’elle est encore consciente, les deux mineurs vont saisir Alisha avant de la jeter dans la Seine, située plusieurs mètres en contrebas. Les deux adolescents retourneront ensuite au domicile du garçon avant que ce dernier évoque les faits à sa mère.

L’enquête se poursuit.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires