Close

Pierre Ménès : Il présente ses excuses après le documentaire choc et les accusations d’agressions sexuelles

Pierre Ménès

Pierre Ménès sur le plateau du Canal Football Club / Capture Canal +

Après la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », les gestes de Pierre Ménès à l’encontre de plusieurs femmes sont remontés à la surface. Ce matin, il s’est excusé publiquement depuis son compte Twitter.


La diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste » a fait beaucoup de bruit sur la toile. Diffusé sur Canal + le dimanche 21 mars, il a fait l’objet de plusieurs polémiques. De nombreuses journalistes ont apporté leurs témoignages en tant que victimes d’agressions sexuelles qui auraient été commises à l’époque par Pierre Ménès comme le rapporte Jean-Marc Morandini. Crée par Marie Portolano, ce documentaire revient sur les quarante années de lutte pour la parité dans le journalisme sportif. Les regards condescendants, les harcèlements ou remarques faites sur le physique y sont évoquées par les journalistes.

Ainsi, ce matin, près d’une semaine après la diffusion du documentaire, Pierre Ménès a pris publiquement la parole sur son compte Twitter. Dans un texte, il explique sa position actuelle face aux actes qu’il a commis : « je tenais à tous vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement ». Il précise aussi avoir « causé de la peine et de la gêne à des amies sans jamais avoir eu l’intention de le faire directement ou indirectement ». comme il l’écrit dans un long message posté sur son compte Twitter.

Ce documentaire avait fait parler avant même sa diffusion. Le site web Les Jours avaient révélé que deux extraits avaient été coupés sur celui-ci. Le premier concernait la créatrice du documentaire, Marie Portalano. Pierre Ménès s’expliquait devant la caméra concernant l’un de ses actes. Il aurait soulevé la jupe de Marie Portalano sur le plateau du Canal Football Club en 2016, un évènement dont il expliquait ne pas se souvenir lors du tournage du documentaire.

Le deuxième extrait coupé au montage concernait le baiser imposé par Pierre Ménès à Isabelle Moreau en 2011. Il justifiait alors ce baiser comme le rapporte Paris Match et n’y voyait aucun problème. Ces deux séquences mettant en scène Pierre Ménès auraient été coupées au montage par Canal + pour protéger l’un de ses emblématiques consultants de football.

Par Émilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top