Close

Dîners clandestins à Paris. Aucun ministre parmi les participants selon Gérald Darmanin

Gérald Darmanin revient sur l'affaire des dîners clandestins à Paris au micro d'Europe 1 ce mardi / Capture Europe 1

L’enquête sur les dîners clandestins parisiens se poursuit à Paris. Ce mardi matin, Gérald Darmanin invité d’Europe 1, est revenu sur cette affaire en cours qui fait grand bruit.


Ce mardi matin Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur est revenu sur l’affaire des restaurants clandestins organisés illégalement dans la capitale. A la question de la journaliste concernant la participation de certains ministres à ces dîners privés illégaux, le Ministre de l’Intérieur a répondu qu’aucun d’entre eux n’étaient présents : « À ma connaissance, il n’y a pas de ministre. », a assuré Gérald Darmanin.

Au cours de cet entretien, le Ministre de l’Intérieur a rappelé qu’une enquête avait été diligentée après la diffusion d’un reportage de M6 dans lequel un organisateur joint par téléphone, affirmait avoir rencontré des « ministres » dans des restaurants clandestin. Quelques heures après la diffusion du reportage, la chaîne avait révélé l’identité de cet interlocuteur qui n’est autre que Pierre-Jean Chalençon, le célèbre homme d’affaire et collectionneur mais aussi une personnalité médiatique.

De son côté, Pierre-Jean Chalençon, qui entre temps est revenu sur ses propos, affirmant qu’il n’avait pas déjeuner avec des ministres, a démenti les accusations dont il fait actuellement l’objet. Ce lundi soir, dans l’émission de Touche Pas à mon Poste, l’ancien participant de l’émission Affaire conclue sur France 2, a confirmé qu’il n’avait jamais organisé de dîners pendant cette période. Joint par Cyril Hanouna, celui-ci a confirmé qu’il « n’a jamais organisé aucune soirée clandestine ». Pierre-Jean Chalençon qui s’est dit « très étonné » par cette histoire, précisant se trouver en ce moment à Lyon.

« Ce monsieur Chalençon continuait à dire que ceci était de la blague et que finalement il avait menti pour se faire une fausse publicité. Mais c’est une publicité qui peut lui coûter cher. »

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur.

« Je voudrais dire (…) à quel point la rumeur est dure pour notre démocratie. (..) et je crois qu’on devrait vraiment réfléchir à cette idée que c’est le soupçon qui permet de condamner des gens et non pas la vérité » a ajouté Gérald Darmanin au micro d’Europe 1. « Ce monsieur Chalençon continuait à dire que ceci était de la blague et que finalement il avait menti pour se faire une fausse publicité. Mais c’est une publicité qui peut lui coûter cher. » a précisé le Ministre de l’Intérieur ce mardi.

Gérald Darmanin a confirmé ce mardi que la police intervenait aussi bien pour les dîners cachés dans des hauts-lieux du 16e arrondissement que pour des barbecues sauvages dans des quartiers populaires en cette période de crise sanitaire.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top