Close

Policière municipale grièvement blessée au couteau : L’assaillant est décédé !

Des gendarmes à proximité du commissariat où a été attaquée la policière municipale / Capture BFMTV

Ce vendredi, une policière municipale a été grièvement blessée dans une attaque au couteau à La Chapelle-sur-Erdre. L’assaillant qui a été appréhendé par la police est décédé.


Ce que l’on sait de l’attaque au couteau à La Chapelle-sur-Erdre.

  • Les faits se sont produits à 10 heures ce matin dans la commune de La Chapelle-sur-Erdre située à 3 km de Nantes.
  • Un individu est entré dans un bureau de police avant de poignarder à plusieurs reprises une policière municipale (BFMTV). Ce dernier s’est emparé de l’arme de service de sa victime.
  • La policière a été touchée aux membres inférieures. Grièvement blessée et en urgence absolue, elle a été transportée à l’hôpital. (BFMTV).
  • L’assaillant a été tué au cours de son arrestations. Trois gendarmes ont également été blessés au cours de l’opération.
  • Les écoles du secteur vont être confinées.
  • Les autorités demandent aux habitants de La Chapelle-sur-Erdre de rester chez eux.
  • Les motivations de l’assaillant
  • La section de recherche de Nantes est saisie des faits.

Une policière municipale se trouve actuellement en urgence absolue après avoir été attaquée ce vendredi matin par un individu. Selon les informations de BFMTV, la victime aurait été grièvement blessée à la cuisse dans la commune de La Chapelle-sur-Erdre située à proximité de Nantes. Transportée en urgence absolue vers un hôpital de la région, le pronostic vital de la policière ne serait toutefois pas engagé.

Un important dispositif de gendarmes sur place

L’individu qui avait quant à lui pris la fuite après les faits, avec l’arme de service de sa victime, a été interpellé. Il est finalement décédé au cours des échanges de tirs qu’il a eu avec les gendarmes. Selon BFMTV, l’homme d’une quarantaine de police, était connu des services de police pour des troubles psychiatrique. Ce dernier qui était également radicalisé. Trois gendarmes ont également été blessés au cours de l’opération, précise la chaîne d’information.

Un important dispositif a été mis en place pour tenter de retrouver l’individu. Au total, ce sont 240 gendarmes qui sont engagés dont le GIGN de Nantes afin de localiser l’individu. Les motivations de l’assaillant ne sont pas connues pour le moment. L’homme qui est activement recherché serait considéré comme dangereux selon Thierry Audouin, secrétaire zonal adjoint Grand Ouest Alternative Police, qui s’est exprimé au micro de BFMTV.

Le véhicule accidenté de l’assaillant a quant à lui été retrouvé par les forces de l’ordre, quelques instants après les faits.

Les habitants appelés à rester chez eux et les écoles du secteur sont confinées

Sur Twitter, la gendarmerie a de son côté demandé aux habitants d’éviter le secteur suite à l’intervention qui est en cours à La Chappelle-sur-Erdre. Les écoles du secteur ont été confinées et la RD39 fermée.

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, s’est exprimé sur les réseaux à la suite de cette nouvelle attaque.

« Tout mon soutien à cette policière de La Chapelle-sur-Erdre grièvement blessée, à ses collègues et à ses proches. Je refuse que les agressions contre nos policiers deviennent notre quotidien. Il faut combattre enfin cette barbarie et ne jamais, absolument jamais s’y habituer. » a écrit la Marine le Pen.

Le Sénateur de la Vendée, Bruno Retailleau, s’est également exprimé sur les réseaux sociaux : « En danger comme un flic en France »Mes pensées vont à la policière attaquée ce matin à La Chapelle sur Erdre et à sa famille. L’horreur de cette nouvelle agression doit conduire à un sursaut national pour protéger ceux qui nous protègent. » a écrit ce dernier.

« Une policière municipale gravement blessée au couteau DANS le commissariat, l’agresseur en fuite avec son arme de service… Qui disait que les “symboles” de la République sont respectés ? On commence à frôler la pénurie de bougies ! » s’est de son côté indigné Isabelle Balkany, la femme politique française.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top