Close

Metz. Il ouvre le feu sur la mère de ses enfants avant de retourner l’arme contre lui

police

Illustration d'un policier / CC

Ce jeudi, un homme a ouvert le feu sur la mère de ses enfants en pleine rue avant de retourner l’arme contre lui. Les deux victimes ont été transportées dans un état grave à l’hôpital.


Ce jeudi, peu avant 14 heures, un homme a tiré sur la mère de ses trois enfants dans le quartier de Metz-Borny avant de retourner l’arme contre lui, rapporte le Républicain-Lorrain.

Les deux victimes, grièvement blessées, ont été prises en charge par les pompiers avant d’être transportés à l’hôpital. Une vidéo filmée par des témoins, a été relayée sur les réseaux sociaux. Plusieurs appels ont été lancées sur internet afin de ne pas diffuser les images terribles de ce drame familial.

Sur ces dernières (que nous ne diffuserons pas), nous pouvons y voir un homme tirer à plusieurs reprises sur sa femme avant de retourner l’arme contre lui et de tirer un coup de feu. De nombreux témoins ont assisté à ce terrible drame. Dans cette même vidéo, on peut également voir arriver une patrouille de police qui sécurise immédiatement la zone, demandant aux personnes présents de quitter les lieux.

Un nouveau cas de féminicide ?

Cette violente agression, a été très commentée sur les réseaux sociaux. « Encore une tentative de féminicide, cette fois à Metz-Borny dans l’après-midi. Par respect pour la victime, ne faisons pas circuler ces images abominables. Toutes nos pensées pour cette femme et ses enfants. » s’est indignée Aurélie Filippetti, candidate pour l’Appel Inédit aux Régionales Grand Est.

De son côté, François Grosdidier, maire de Metz a également réagi sur les réseaux sociaux : « Émotion après la tentative de #féminicide par un homme qui a ensuite retourné l’arme contre lui à #Metz-Borny dans un contexte de divorce, en pleine rue. Tous mes vœux de rétablissement et soutien à la maman et ses trois enfants…colère c’est contre ceux qui s’arrogent le droit de disposer de la vie d’autrui. » a-t-il déclaré.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top