Actu

Panne des numéros d’urgence : Une enquête administrative ouverte après la mort d’un homme de 63 ans

Ce mercredi 2 juin, une panne affectant les services d’urgence est survenue dans plusieurs départements du territoire. Les numéros d’urgence du Samu (15), pompiers (18), police et gendarmerie (17) et le numéro du 112 ont été très difficiles voir impossibles à joindre dans certaines régions de France.


Cette panne fait suite à un incident technique survenu au sein de l’opérateur Orange. « Un incident technique sur un routeur perturbe fortement la VOIP, les appels par internet, dans certaines régions. » a fait savoir le service presse de l’opérateur téléphonique ce mercredi soir.

De son côté, le Ministre de la Santé, Olivier Véran, invité au 20 heures de TF1, est revenu sur cet incident, précisant que celui-ci était dû « à un problème de maintenance. »

Un incident qualifié d’inacceptable par Gérald Darmanin

Ce jeudi matin, Gérald Darmanin a tenu une conférence de presse pour faire le point sur la situation, qualifiant au passage l’incident d’« inacceptable ». Le Ministre de l’Intérieur a toutefois précisé qu’il n’y avait pas eu d’interruption des numéros d’urgence mais une grande dégradation du service rendu. « Je veux dire à quel point ses numéros sont importants pour nos compatriotes. »

Gérald Daramanin qui a fait savoir que le numéro 18 (pompier), représentait près de 50.000 appels par jours en moyenne. Le numéro 17 (police et gendarmerie) représente quant à lui près de 36.000 appels par jours en moyenne. Enfin, le numéro 15 (Samu) représente quant à lui près de 85.000 appels par jours en moyenne.

Le groupe Orange présente ses excuses

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, a été convoqué en urgence ce jeudi matin pour s’expliquer suite à ce dysfonctionnement grave. « J’ai rencontré ce matin @GDarmanin et @cedric_o afin de faire le point sur l’incident affectant les appels vers les nums d’urgence. La situation est maintenant stabilisée. Le Groupe @orange présente ses plus vives excuses à celles et ceux qui ont été touchés ces dernières heures. »

La situation commence à revenir à la normale mais certains départements seraient toujours impactés par cet incident.

Une personne de 63 ans est décédée

De son côté, la préfecture du Morbihan et l’Agence régionale de Santé Bretagne, confirment le décès d’un patient de 63 ans survenu hier soir, aux urgences de l’hôpital de Vannes. Selon les informations communiquées par la famille de la victime, l’homme avait été conduit par un proche au centre hospitalier, après avoir eu des difficultés techniques pour joindre les services de secours (15,112).

Des informations confirmées par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui a indiqué au cours de ce même point presse que le patient souffrait de troubles cardiovasculaires et que ce dernier n’avait « pu joindre les services de secours à temps ». Deux autres accidents cardiovasculaires « ont eu lieu à la Réunion », a ajouté le ministre de l’Intérieur, « mais je ne peux pas dire si le temps (avant l’arrivée des secours, NDLR) a été particulièrement long et s’il est imputable à ce numéro d’urgence ». Deux personnes sont ainsi décédées des suites d’un AVC. Une enquête administrative a été « sollicitée par l’Agence régionale de santé ».

L’opérateur Orange a quant à lui fait savoir dans la matinée de ce jeudi, que « Les services fonctionnent et les appels sont acheminés. Le réseau reste sous surveillance avec une vigilance accrue notamment aux heures de pointes des appels compte tenu d’un résidu d’instabilité sur les équipements. Les équipes restent pleinement mobilisées. »

Ce midi, ce dernier s’est de nouveau exprimé, précisant que « tout est redevenu complètement normal ».

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires