France

Corse : face à la flambée de l’épidémie, l’ARS déclenche le plan blanc

La circulation virale liée à l’épidémie de Covid-19 est de plus en plus inquiétante en Corse. Face à une telle flambée, l’agence régionale de santé à déclenché le plan blanc.


La Corse connait depuis quelques jours une importante augmentation des nombres de nouveaux cas. Pour faire face aux capacités d’hospitalisations, l’agence régionale de santé de Corse a déclenché le plan blanc ce mardi 3 août. Des mesures qui s’appliquent pour une durée minimale de 4 semaines et qui peuvent être reconduites si la situation ne s’améliore pas sur l »île méditerranéenne.

Selon l’ARS, cette accélération de l’épidémie et plus particulièrement du variant delta concerne principalement la Haute Corse avec un taux d’incidence de 830/100 000 habitants. Dans certains territoires de Corse du sud, les taux d’incidences dépassent les 450/100 000 habitants.

Face à cette flambée épidémique, les hôpitaux ont été contraints d’augmenter leurs capacités d’hospitalisations. Dans un communiqué, l’ARS de Corse fait savoir qu’une « nette augmentation des hospitalisations est également constatée dans les services d’hospitalisation conventionnelle et soins critiques du CH de Bastia où les taux d’occupation dépassent à ce jour les 79%, rendant nécessaire l’ouverture de nouvelles capacités d’hospitalisation. »

Face à cette augmentation, des mesures d’anticipation sont en train d’être mises en place au sein de l’hôpital d’Ajaccio.

« Au vue de la dégradation de la situation et de l’intensification de l’impact hospitalier qui en découle, des mesures complémentaires à la mobilisation interne des établissements de santé sont mises en œuvre avec l’activation du plan blanc régional. » poursuit l’ARS de Corse.

Plusieurs personnels soignants pourraient donc être rappelés pendant leurs congés pour reprendre leurs postes face à l’afflux de patients en cette période exceptionnelle.

Ces mesures s’appliqueront pour une durée minimale de 4 semaines et pourraient être prolongées si la situation sanitaire ne s’améliore pas.

La Corse connait actuellement le deuxième plus dort taux d’incidence sur le pays juste après la Martinique durement frappée par l’épidémie liée en partie à la progression rapide du variant Delta.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires