Essonne (91)Faits Divers et Actualité en Île-de-FranceReportages

Essonne. (Vidéo) A Longpont-sur-Orge, les habitants peuvent désormais gérer l’éclairage public grâce à une application mobile

Elle était à l’étude depuis plusieurs mois. L’application mobile « J’allume ma rue » qui est déjà à l’œuvre à Lisieux (Normandie), fait désormais le bonheur des Longipontains qui peuvent dès à présent commander les candélabres à distance.


Ce mardi 16 novembre, la presse était conviée à 23 heures sur l’une des places principales de la commune de Longpont-sur-Orge. Non pas pour regarder les étoiles à cette heure tardive mais pour découvrir un système innovant, permettant de commander à distance l’éclairage public.

En effet, depuis un an, cette ville située dans l’Essonne a décidé de couper son éclairage public dès 23h00 et ceci jusqu’à 5 heures du matin. L’objectif étant de « faire des économies d’énergie pour des raisons économiques. » comme nous le précise Alain Lamour, maire de Longpont-sur-Orge.

Une application mobile pour pouvoir commander les candélabres à distance dans la nuit

Si cette initiative peut permettre de de faire des économies pour la commune, la question sur la sécurité se posait pour plusieurs des habitants. Pour pallier à ce problème, les élus et administrés ont testé durant plusieurs mois une innovation technologique permettant de pouvoir commander les lampadaires à distance, grâce à une simple application mobile.

Celle-ci qui s’intitule « J’allume ma rue » (jallume.fr) et qui est déjà utilisée à Lisieux en Normandie, permet à n’importe quel utilisateur de pouvoir se connecter à l’éclairage public de la ville, grâce à sa géolocalisation. D’un simple tour de baguette magique, les habitants peuvent alors cliquer sur un petit bouton représenté par une ampoule présent dans l’application, pour pouvoir enclencher le lampadaire qui reste ainsi allumé pendant 6 minutes.

« Tout ceci est rendu possible grâce à un boitier présent dans une armoire électrique qui commande les départs de réseaux et qui est doté d’une carte sim. » nous confie Michel Garcia, initiateur du projet, qui a été en charge du déploiement de cette fonctionnalité sur la commune. « Au début nous avions mis un quart d’heure mais après discussion avec nos concitoyens, il a été retenu de mettre uniquement 6 minutes, ce qui était largement suffisant. »

Une estimation portée à 50.000 euros d’économies par an

Si le système vient seulement d’être mis en place, les estimations qui ont été menées par la commune et l’agglomération, « permettraient d’économiser près de 50.000 euros par ans » souligne Alain Lamour qui espère que cette solution pourra profiter à nombreux de ses concitoyens.

Pour le moment le système ne fonctionne que sur les lampadaires du centre ville de la commune et celui-ci doit prochainement s’étendre aux autres candélabres de la commune.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires