Actu

Rassemblement… provocations… et tensions : retour sur le premier meeting d’Eric Zemmour en tant que candidat à la présidentielle de 2022

Ce dimanche, Eric Zemmour a donné son tout premier meeting politique en tant que candidat à la Présidentielle de 2022. Un meeting entaché par des incidents qui se sont déroulés en marge de cette manifestation.


Organisé à Villepinte ce dimanche 5 décembre, le premier meeting d’Eric Zemmour s’est tenu dans un climat de tensions.

C’est tout d’abord le candidat qui a fait l’objet d’un incident lors de son entrée dans la salle du parc des expositions de Paris. Alors qu’il traversait la foule sous bonne escorte, Eric Zemmour a été violemment empoigné par un individu avant que ce dernier ne soit exfiltré par le service de sécurité du candidat.

Malgré une blessure au poignet qui lui vaut 9 jours d’ITT, Eric Zemmour a tenu son discours devant plus de 10.000 partisans. D’autres incidents se sont produits en marge de ce meeting. Ce sont tout d’abord des militants de l’association SOS Racisme qui après avoir mené une action pacifiste, ont été frappés par des partisans du candidat avant d’être à leur tour exfiltré par le service d’ordre quand ces derniers ont affiché des t-shirts sur lesquels on pouvait-y lire le message : « Non au racisme ».

Plusieurs d’entre eux ont été blessés dont une jeune femme qui a eu le visage ensanglanté. Une plainte doit être déposée par plusieurs des militants de l’organisation comme cette dernière le précise à nos confrères du 20 Minutes.

L’association précise que 5 personnes ont été blessées au cours de cet incident, dont deux qui ont dû être prises en charge par les pompiers présents lors de cette manifestation politique.

Des journalistes expulsés du meeting

Les journalistes de l’émission Quotidien diffusée sur TMC, ont également été expulsés du meeting d’Eric Zemmour ce dimanche. Alors qu’ils étaient accrédités pour l’évènement, une équipe de journaliste de l’émission de Yann Barthès, ont été hués et insultés à plusieurs reprises de « collabo » comme en témoigne les images sur les réseaux sociaux.

La scène se serait produite au moment où les journalistes étaient en train d’interviewer des partisans d’Eric Zemmour, quelques minutes avant la prise de parole du candidat.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires