ActuFaits Divers et Actualité en Île-de-FranceParis (75)Yvelines (78)

Nuit de la Saint-Sylvestre : 874 véhicules incendiés, soit 469 de moins par rapport à 2019

Les chiffres des violences survenues lors de la nuit de la Saint-Sylvestre sont en nette diminution par rapport à l’année de 2019. Des violences en baisse qui peuvent notamment s’expliquer par la crise sanitaire et les mesures imposées par le gouvernement mais aussi par la présence de nombreux policiers et gendarmes sur le terrain.


Le passage de l’année 2021 à 2022 s’est déroulé dans une période particulièrement compliquée, alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa forte progression avec le variant Omicron.

Comme chaque année, plusieurs véhicules ont été incendiés en marge des festivités. Le gouvernement note toutefois une diminution des violences comme le précise un communique du Ministre de l’Intérieur.

Cette nuit, les pompiers ont été sollicités pour 648 départs de feu qui ont incendié 874 véhicules sur l’ensemble du territoire contre 924 départs de feu provoqué en 2019 qui avaient incendié 1316 véhicules. Cela représente 469 véhicules incendiés en moins que sur l’année 2019.

Une diminution qui s’explique selon Gérald Darmanin par l’important dispositif de policiers, gendarmes, militaires et sapeurs-pompiers qui ont été déployés sur le terrain tout au long de la nuit pour assurer la sécurité pendant le passage de la nouvelle année. Si le déploiement massif des forces de l’ordre contribue grandement à la diminution des violences urbaines, l’épidémie de Covid-19 y est aussi pour quelque chose. Les dernières restrictions imposées par le gouvernement, ont conduit les français à limiter leurs déplacements sur l’ensemble du territoire, ce qui contribue également à une diminution des violences urbaines, en raison des rassemblements interdits sur la voie publique pendant la soirée du 31 décembre.

Au cours de cette même soirée, 441 personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre contre 376 en 2019. Par ailleurs, 381 personnes ont quant à elles été placées en garde à vue contre 314 en 2019.

Dans les Yvelines, un policier a été blessé au visage après avoir reçu un coup de poing tandis qu’une dizaine de voitures ont été incendiées dans le département, rapporte Le Parisien.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires