Actu

Mécontents par les élections, des centaines d’étudiants ont bloqué la Sorbonne à Paris

Résignés par les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, opposant Marine Le Pen à Emmanuel Macron, plusieurs centaines d’étudiants ont bloqué le site universitaire de la Sorbonne à Paris.


Depuis mercredi, plusieurs étudiants ont décidé de bloquer l’université de la Sorbonne à Paris, dénonçant ainsi le résultat du premier tour de l’élection présidentielle qui oppose Marine Le Pen au président sortant, Emmanuel Macron.

« Pas de quartier pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers », « Non à l’extrême droite », « Féministes antifascistes »

C’est lors d’une assemblée qui s’est tenue sur le site universitaire de Paris qu’il a été décidé de bloquer la Sorbonne. L’établissement parisien a donc été bloqué durant plusieurs heures avant que la police n’intervienne ce jeudi, bloquant l’accès à l’établissement parisien. S’en est suivi une montée de violence entre étudiants et forces de l’ordre comme en témoignent plusieurs images diffusées sur les réseaux sociaux.

Des étudiants qui ont affiché plusieurs banderoles sur lesquelles on pouvait-y lire les slogans suivants : « Pas de quartier pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers », « Non à l’extrême droite », « Féministes antifascistes ». Une journaliste du HuffPost présente sur place a pu constater que des chaises, des bouteilles, des portemanteaux et même des imprimantes auraient été lancés en direction des forces de l’ordre.

Le Figaro estime de son côté que près de 300 à 400 étudiants se trouvaient sur place au moment des affrontements. Après plus de 30 heures de mobilisation, l’ensemble des étudiants qui occupaient la Sorbonne ont finalement quitté les lieux dans la soirée de jeudi à vendredi, rapporte de son côté Franceinfo.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires