Faits Divers et Actualité en Île-de-FranceParis (75)

La Joconde entartée par un homme déguisé en en femme

Ce dimanche 29 mai, un individu déguisé en femme, s’en est pris au célèbre Portrait de Mona Lisa qui trône dans une galerie du musée du Louvre à Paris.


Scène inédite ce dimanche au musée du Louvre de Paris. Un homme en fauteuil roulant, grimé en femme, a entarté le célèbre tableau italien de la Joconde, peint par Léonard de Vinci comme en témoignent de nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Le quotidien El Pais précisé que l’homme s’est approché du tableau avant de lui lancer une tarte à la crème. L’activiste aurait tenté par la suite de briser la vitre de protection avant d’étaler le gâteau sur la vitre. Il a ensuite été aussitôt appréhendé par le service de sécurité du musée alors qu’il était en train de disperser des roses rouges tout autour de l’œuvre.

Filmé au moment de son interpellation, l’homme a ensuite déclaré « Il y a des gens qui sont en train de détruire la Terre. Pensez-y. Les artistes, pensez à la Terre. C’est pour ça que j’ai fait ça. »

L’homme âgé de 36 ans qui serait un activiste, a été admis ce dimanche à l’infirmierie psychiatrique de la Préfecture de police, a appris Ouest-France par le parquet de Paris. Une enquête a été ouverte pour « tentative de dégradation d’un bien culturel ».

Ce n’est pas la première fois que la Joconde est visée par des incidents. En août 2009, un touriste lui avait lancé une tasse de thé, brisant la vitre qui protège l’œuvre. En 1974, le tableau qui était exposé au Musée national de Tokyo avait été ciblé par une femme qui avait utilisé un spray de couleur rouge pour s’en prendre à l’œuvre mais celle-ci n’avait pas été endommagée. En 1956, la Joconde avait été ciblée par deux attaques. Un homme avait jeté de l’acide sur le tableau, endommageant ainsi sa partie inférieur. Lors de la deuxième attaque de cette même année, celle-ci avait été causée par un peintre bolivien qui avait jeté une pierre sur le tableau, lui occasionnant de légers dégâts.

Par La Rédaction

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires