People

Maltraitance animalière : le rappeur Timal condamné à 6.000 euros d’amende

Le rappeur fait polémique depuis deux jours après avoir diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il frappait son chien. Il a été condamné ce jeudi par le Tribunal de Meaux.


Il ne passera pas par la case prison mais va devoir verser une lourde amende. Ce jeudi, le rappeur Timal a été reconnu coupable de « sévices graves et actes de cruauté sur un animal » et condamné par le Tribunal de Meaux, à une peine de 6 000 euros d’amende, rapporte l’association de défense animalière 30 Millions d’Amis qui avait porté plainte contre l’artiste.

Le chanteur a par ailleurs interdiction de détenir des animaux pendant une durée de 5 ans.

Dans une vidéo publiée sur Snapchat puis relayée sur les réseaux sociaux en date du 30 aoûts 2022, Timal s’était filmé en train de frapper son chien en lui assénant plusieurs coups de pieds.

La vidéo très commentée, titrée « Connard va », avait suscité l’indignation de la part de nombreux internautes et d’associations qui militent pour la défense des animaux, dont l’association 30 Millions d’Amis qui s’était emparée du dossier. Suite aux faits, ses chiens qui ont été saisis ne lui seront pas restitués. « Il appartient donc au ministère public de sanctionner à la hauteur des faits commis et d’être en phase avec une opinion publique qui attend des peines exemplaires et dissuasives » a de son côté réagit réagit Réha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires