Monde

Boris Johnson renonce au titre de Premier ministre britannique

Boris Johnson a annoncé dimanche soir sa non-candidature au poste de premier ministre pour succéder à Liz Truss.


Un coup de théâtre 

A la grande surprise du peuple britannique, l’ex-Premier ministre britannique Boris Johnson a renoncé à se présenter dans la campagne pour Downing street, visant à remplacer Liz Truss qui a annoncé sa démission du poste de premier ministre ce jeudi 20 octobre 2022.

« […] ces derniers jours, je suis arrivé à la triste conclusion que ce ne serait simplement pas la bonne chose à faire. Vous ne pouvez pas gouverner efficacement si vous n’avez pas un parti uni au Parlement. »

Boris Johnson

Dans son communiqué qu’il a fait parvenir ce dimanche 23 octobre au soir, il affirme avoir obtenu 102 parrainages de députés conservateurs, juste assez pour poursuivre la campagne qui en nécessitait 100. 

Un nombre de parrainages fortement remis en question par ses adversaires et les médias qui doutent de sa véracité, annonce Le Monde. La BBC n’aurait comptabilisé que 57 soutiens publics à Boris Johnson. 

Une bonne nouvelle pour la concurrence

Ce retrait de la part de l’ex-Premier ministre s’annonce plus que favorable pour l’ancien ministre des Finances britannique, Rishi Sunak. Ce candidat de 42 ans est pour l’instant le seul candidat conservateur à avoir rassemblé les 100 parrainages de députés nécessaires.

Penny Mordaunt, députée de Portsmouth North, est également une candidate conservatrice, mais celle-ci n’ayant pas rassemblé les 100 parrainages nécessaires, laisse Rishi Sunak se placer en tête de la course à la succession de Liz Truss.

Dans son communiqué, Boris Johnson a expliqué avoir échoué à convaincre les deux prétendants au titre afin qu’ils s’unissent « dans l’intérêt de la nation ».

Léa Behnous

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires