Connect with us

Actu

La cagnotte du boxeur Dettinger qui dépassait les 100 000, clôturée par Leetchi

Published

on

Christophe Dettinger

Filmé en train de s’en prendre à des gendarmes lors de l’acte 8 des Gilets jaunes, le « gitan de Massy » est en garde à vue après s’être rendu à la police. Une cagnotte pour le soutenir a rencontré un franc succès jusqu’à sa fermeture par le site Leetchi.

En moins de 24 heures, plus de 6 000 personnes avaient déjà participé à cette cagnotte sur le site Leetchi ayant pour but de soutenir le sportif, actuellement en garde à vue, et qualifié de « notre boxeur national ». Près de 120 000 € avaient été collectés ce mardi 8 janvier avant que Leetchi, l’entreprise qui organise ces dons sur internet, ne clôture la cagnotte créée pour soutenir Christophe Dettinger, comme l’explique Ouest-France. Leetchi a diffusé ce mardi midi un communiqué pour expliquer cette clôture : « Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions ».

Des internautes parlent de censure

Le montant a fini par être caché par l’auteur de la cagnotte, pour, dit-il, résister aux « pressions médiatiques » et préserver la famille du boxeur. Contrairement à ce qu’ont affirmé des internautes, ce n’est donc pas Leetchi qui a pris cette décision. Sur les réseaux sociaux, on a rapidement parlé de « censure », et de soumission au pouvoir, à la « Macronie » de la part de Leetchi. En réalité, la plateforme, comme elle l’explique dans son communiqué, ne fait qu’appliquer ses propres conditions d’utilisation. Elle assure ne porter « aucun jugement de valeur » sur les projets ou causes défendues grâce à Leetchi, mais rappelle que ses CGU (Conditions Générales d’Utilisation) « proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence ».

Quel avenir pour cette cagnotte ?

Leetchi a expliqué que les fonds collectés sur la cagnotte jusqu’à présent pourront être reversés à Christophe Dettinger, mais uniquement dans le but de financer ses frais de justice. « Le transfert des fonds ne sera effectué que sur présentation de justificatifs (devis et notes d’honoraires de l’avocat). L’argent sera reversé directement sur le compte dédié de l’avocat et ce sans aucun intermédiaire », est-il précisé. L’argent collecté qui n’aura pu servir pour des frais d’avocat, sera remboursé aux participants de la cagnotte lorsque toutes les démarches juridiques auront été financées.

Réactions

Plusieurs membres du gouvernement ont dénoncé le soutien financier apporté à l’agresseur présumé. Le Secrétaire d’État au numérique, Mounir Mahjoubi, a réagi sur Twitter lundi soir à l’initiative pour la condamner fermement. « Apparemment, ça rapporte de frapper un policier », commente-t-il, accompagnant son tweet d’une capture d’écran avec un montant de 76 739,72 €, largement dépassé depuis. « Quand l’attrait de l’argent vient s’ajouter à la haine et à la violence, je n’ai que du dégoût. Tout le monde doit être responsable : cette cagnotte est indigne », ajoute le député du 19e arrondissement de Paris.

« Cagnotte du boxeur qui a délibérément frappé des gendarmes : + de 110 000 € ce matin. C’est une énième provocation ! C’est un message à la haine et à la violence par destination qui se doit d’être sanctionné », commente également ce mardi matin le Syndicat des Cadres de la Sécurité Intérieure CFDT sur Twitter, à l’adresse de la ministre de la justice Nicole Belloubet, du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nunez.

Contre-cagnotte

Renaud Muselier, euro-député Les Républicains, a créé une contre-cagnotte pour venir en aide aux forces de l’ordre. «Plus de 1 050 membres de nos forces de l’ordre ont été blessés au cours de manifestations. Participez à la cagnotte en faveur des policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers ! Nous devons protéger et aider nos forces de l’ordre. Nous leur devons tellement !». Ce mardi, à 13 h, la cagnotte comptabilisait 1150 € collectés avec 9 participations. Une heure plus tard, elle dépassait déjà les 30 000 € collectés, avec plus de 1000 participations.

Vos réactions : (Les propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Articles les plus vus en ce moment