Close

Massy : Interpellé après avoir été pris en flagrant délit en train de dégrader une caméra de vidéo surveillance

L’échelle qui a servi à la destruction d'une caméra de vidéo surveillance à Massy / Photo Unité SGP 91

Un homme a été interpellé puis placé en garde à vue après avoir été pris en flagrant délit de dégradation sur une caméra de vidéo surveillance dans la commune de Massy dans l’Essonne.

Dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 juin, aux environs de 00h00, les policiers repèrent sur les vidéos surveillance, trois individus munis d’une grande échelle, en train de commettre des dégradations sur le globe optique d’une des caméras de la ville, à l’aide d’un marteau.

Les policiers préviennent une patrouille qui se rend immédiatement sur place, allée Joséphine Baker à Massy (91). A leur arrivé, seul l’auteur des dégradations est encore sur place. Il prend aussi tôt la fuite avant d’être rattrapé quelques mètres plus loin par des effectifs de la Brigade Anti-Criminalité de Palaiseau.

Selon nos informations, l’individu a été placé en garde à vue au commissariat de Massy.

» LIRE AUSSI – Massy : Les policiers pris dans un guet-apens

Des faits récurrents

Ce n’est malheureusement pas la première fois que ce type de dégradation sont commises sur des caméras de vidéo surveillance. Celles-ci étant généralement placées à des points stratégiques en matière de délinquance, là où la vente de stupéfiants y est très présente et où les vols et violences y sont régulièrement constatés.

Dans certains cas, les délinquants découpent directement le mât de la caméra à l’aide d’une meuleuse pour venir à bout de ces dernières qui assurent la sécurité des citoyens. De son côté, Syndicat de police de l’Essonne (91) se félicite de ce flagrant délit : « Ces dégradations coûtent cher aux administrés. On espère ainsi que des réponses pénales seront mis en œuvre afin d’enlever ce sentiment d’impunité à ces individus. »

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top