Close

Robot qui grimpe au mur

La science s’est souvent inspiré de la Nature pour initier de nouvelles technologies. Dans le monde des sauriens, un certain nombre d’espèces de gecko posséde à l’extrémité de leur patte, des poils microscopiques qui leur permet de grimper et de se maintenir sur des surfaces lisses, comme les parois en verre d’un terrarium.

Baptisé TBCP-II (Tailless Timing Belt Climbing Platform), ce robot posséde des chenilles qui, à l’instar des pattes des geckos, possédent des coussinets adhérents. Ainsi, ce robot peut se déplacer sur une surface lisse, horizontale comme verticale, à une vitesse 0,12km/h.

Ce principe est appelé bio-mimétisme. En tête d’article, la photo du robot qui grimpe au mur.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top