Close

Mois sans tabac : les alternatives à la cigarette pour tenir le coup

cigarette

Illustration d'une cigarette / CC0

Comme chaque année, le mois de novembre est le Mois sans tabac. Une campagne de sensibilisation et de soutien au sevrage tabagique qui vise à accompagner, sans les culpabiliser, les fumeurs souhaitant arrêter la cigarette…

pour toujours ou pour quelques semaines. Focus sur les substituts à la cigarette qui peuvent accroître vos chances de réussite.

Depuis quelques années, l’allié numéro un des fumeurs souhaitant arrêter s’appelle la cigarette électronique. Elle permet d’assurer une prise de nicotine (la substance la plus addictive dans les cigarettes, mais qui n’est pas nocive en soi) et de garder un certain nombre des habitudes et des usages du fumeur.

La cigarette électronique, même si elle est infiniment moins dangereuse pour la santé que la cigarette, n’en reste pas moins contestée par certains professionnels de santé, qui insistent notamment sur l’absence de recul pour connaître sa dangerosité réelle à long-terme. Cela reste, malgré tout, un précieux soutien pour ceux qui veulent arrêter la cigarette.

Plus récemment, c’est un autre produit de substitution à la cigarette, qui a fait son apparition : le tabac à chauffer. Il ne s’agit pas ici, d’un liquide à la nicotine comme les e-cigarettes, mais de réelles cartouches au tabac, qu’un appareil électronique chauffe à une température suffisante pour émettre des vapeurs (350°C), mais pas pour entrainer une combustion du tabac (900°C pour une cigarette).

Les dispositifs de tabac à chauffer permettent donc aux fumeurs repentis d’avoir l’apport en nicotine, le goût du tabac et la sensation de fumer, tout en limitant de 90% à 95% la toxicité par rapport à une cigarette traditionnelle, selon le groupe Philip Morris, dont le dispositif Iqos, est le leader de ce nouveau marché.

Pour les fumeurs qui ne souhaitent pas être soutenus par ces types de dispositifs, mais qui veulent néanmoins de l’aide par rapport à leur addiction à la nicotine, il reste également la possibilité d’avoir recours aux méthodes plus anciennes que sont les gommes et patchs à la nicotine. Des méthodes qui permettent de décroître progressivement le niveau de nicotine et de décrocher en douceur.

Quelle que soit la méthode choisie, les fumeurs désireux d’arrêter de fumer doivent s’armer de courage et profiter d’événements tels que le Mois sans tabac pour apporter ce petit supplément de motivation qui peut parfois faire toute la différence.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top