9:15 - dimanche décembre 4, 2016

DEBAT DES CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE 2012

Avr 4, 2012 214 Vues Jérémy F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Finalement, le débat réunissant tous les candidats à la présidentielle, prévus chez France 2, n’auront pas lieu.Les deux favoris, Nicolas Sarkozy et François Hollande refusant de se rencontrer avant le premier tour justifient le déclin de l’invitation par crainte d’un débat « cacophonique« . En dépit de l’accord des huit autres candidats à la présidentielle, France 2 organisera deux plateaux de l’émission « Des Paroles et des Actes » avec cinq candidats. La première soirée se déroulera le 10 ou 11 avril prochain, avec François Hollande, Marine le Pen et trois autres candidats.

La suivante, diffusée le 12 avril opposera Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon et les trois postulants restants. Les émissions seront des « Spéciales » « Des paroles et des actes« , avec un grand oral de 20 minutes offertes à chaque candidat et seront animées par David Pujadas et Fabien Namias.

La chaine publique a également annoncé une spéciales le 16 avril dans l’émission Mots croisés, présentée par Yves Calvi. Elle aura bien lieu avec Marine le Pen, François Bayrou, Eva Joly et les représentants des autres candidats, mais les modalités ne sont  pas encore connues.

Les réactions à l’initiative et au comportement des deux favoris a heurté François Bayrou qui s’est épanché en déclarations accusatrices aujourd’hui. Choqué par le remplacement de ses co-candidats par leurs représentants dans l’émission d’Yves Calvi, il a déclaré: « ‘Aucune excuse pour la télévision publique de ne se rendre à ses obligations. » Fustigeant aussi les favoris à l’élection présidentielle, il s’est emporté: « Comment affirmer qu’on est prêt à présider la France si on n’ose pas affronter un débat public devant les Français?  » Il a menacé France 2 de saisir le CSA. Christine Kelly, ex-journaliste et actuelle membre du comité des « Sages » a répondu au président du MoDem sur RTL en affirmant que cela n’était pas entre les mains du Conseil puisque « c’est la liberté éditoriale des chaines d’organiser ou pas des débats. »

L’initiative d’un « grand débat contradictoire » revient à Nicolas Dupont-Aignan, qui a proposé via courrier à ses condisciples de se rencontrer pour débattre devant les Français. Lui aussi critique à l’égard de la décision de la chaine publique, le président de « Debout la République » a affirmé « saluer l’initiative ». Il poursuit, « mais c’est choquant que ce ne soit pas sur tirage au sort intégral. » Pas tendre, de même que François Bayrou, a fustigé les deux favoris en affirmant qu’ils « ont choisi l’évitement. »

Visiblement irritable en ce moment, François Bayrou a subi un heurt avec le journal Libération. La Une du quotidien, lundi, titrait en petits caractères « Bayrou perdu au milieu » sur un fond orange, couleur du MoDem. Son équipe a riposté en parodiant la Une défavorable, inscrivant « Les journalistes perdus en Sarkholland ». Le candidat, en position délicate au sein de la course à la présidence, devrait être ravi de la Une de Libé de demain, qui titre « Présidentielle, vous pouvez rallumer la télé. »

Edit: L’information vient de tomber, Canal+ fera défiler les dix candidats à la présidentielle dans leur émission phare, « Le Grand Journal », animé par Michel Denisot. Le communiqué annonce que du 9 au 20 avril, tous les candidats seront invités et « soumis au même dispositif. »

 

Vos réactions

Filed in