2:28 - vendredi décembre 9, 2016

Bébé retrouvé dans le coffre: La mère s’exprime pour la première fois!

Nov 4, 2013 225 Vues marieP 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Le 25 octobre, une fillette nue, sale, déshydratée et en manque manifeste de soins est retrouvée dans le coffre d’une voiture par un garagiste de Dordogne. Dimanche 3 novembre, sa mère s’est exprimée pour la première fois sur l’affaire dans l’émission « Sept à Huit » diffusée sur TF1.

Serena, née le 24 novembre 2011

La fillette retrouvée dans le coffre d’une voiture possède un prénom et une date de naissance. Serena est, en effet, née le 24 novembre 2011 dans le plus grand secret. Sa mère, Rose, s’est exprimée dans le magazine « Sept à Huit » et a expliqué: « Tout le monde dormait, j’ai mis ma petite fille au monde, je lui ai coupé le cordon, je l’ai prise dans mes bras. Après je l’ai posée, j’ai fait mon train-train, j’ai fait lever mes petits, je les ai préparés pour aller à l’école, comme si de rien n’était. Pour moi ce n’était pas un bébé qui venait de naître. Je n’ai pas pu en parler. Le jour de l’accouchement je n’ai rien dit à personne le lendemain non plus, le troisième jour non plus, je me suis enfermée dans un mensonge, un gouffre…« . Déjà mère de 3 enfants, Rose a affirmé que sa fille ne vivait pas dans le coffre de sa voiture mais bien dans la maison, dans une pièce « où personne n’allait‘ ».

La double vie de Rose

A partir de la naissance de sa fille, Rose a commencé à mener une double vie comme elle l’indique elle-même: « Je me levais avant tout le monde, je préparais le biberon, je descendais lui donner, je restais avec elle un petit peu. Je remontais, je m’occupais des trois enfants. Le soir quand tout le monde dormait je me couchais à côté d’elle, je lui parlais, je mettais de la musique, elle avait des câlins, je lui disais que je l’aimais, j’essayais de jouer avec elle, on avait une relation particulière. Pour moi, je ne l’ai jamais maltraitée, je ne pouvais pas m’en occuper comme je me suis occupée de mes trois premiers enfants, mais j’ai essayé de la maintenir en vie« . Rose et son époux ont été mis en examen pour privation de soins par ascendant, violence habituelle sur mineur et dissimulation. L’avocate de Rose met en avant, dans sa ligne de défense, le déni de grossesse dont a été victime sa cliente.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in