9:09 - samedi décembre 3, 2016

Compétitivité : la France ne rentabilise pas sa production

Avr 25, 2014 232 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
compétitivité

Baisse de compétitivité en France

La perte de compétitivité française est due à de faibles gains de productivité en particulier face à l‘Allemagne et à l’Espagne, c’est la conclusion d’une étude publiée vendredi par le Boston Consulting Group (BCG).

Sur la dernière décennie, l’indice de compétitivité de la France est passé de 115 à 124 une augmentation s’expliquant par la lenteur de ses gains de productivité, devant l’augmentation des dépenses énergétiques, en particulier en gaz naturel et la hausse des salaires.

Alors que la France était plus compétitive que l’Allemagne en 2004, dix ans plus tard ce n’est plus le cas en raison d’une augmentation rapide des salaires et de la faible croissance de sa productivité : +5 % en France et +14 % en Allemagne.

En Espagne, l’écart de compétitivité s’est accentué en passant de 10 à 16 points et au Royaume-Uni il est passé de 7 point en 2004 à 16 points en 2014. L’écart s’explique par la différence des gains de productivité supérieur en Espagne (+23 %) et au Royaume-Uni (+20 %).

Parmi les 25 plus gros exportateurs mondiaux, la France est classée dans le groupe des pays à coûts élevés, elle se retrouve en compagnie de l’Italie, la Belgique, la Suisse et la Suède. Côté stabilité de leur compétitivité on retrouve la Grande-Bretagne, l’Inde et l’Indonésie.

La Chine a n’a plus son avantage compétitif

Le cabinet de conseil a analysé la compétitivité des 25 plus gros exportateurs de produits manufacturés, qui réalisent 90 % des exportations mondiales. Quatre critères ont été étudié : salaire horaire moyen d’un salarié de l’industrie, productivité par salarié, taux de change et coût de l’énergie.

En 10 ans, la situation a changé. La Chine est devenue mois compétitive que le Mexique et se retrouve à 4 points des États-Unis sans compter les coûts de transport. Une évolution attribué à la hausse des salaires chinois.

Idem pour le Brésil qui se classe au 23ème rang à égalité avec l’Italie ou la Belgique juste devant la France. Il y a dix ans le pays était 9ème. Les causes de cette perte de productivité sont la forte hausse des salaires (+15 points), la baisse de productivité et la concurrence de la monnaie brésilienne avec le dollar. Olivier Scalabre, directeur associé au BCG à Paris explique dans un communiqué :

    « Beaucoup d’entreprises raisonnent encore avec des schémas dépassés, estimant qu’il est plus cher de produire en Europe de l’Ouest ou en Amérique du nord et que les pays au coûts de production les plus faibles sont en Amérique latine, en Asie et en particulier en Chine et en Europe de l’Est. Il y a maintenant des pays aux bas coûts de production dans toutes les régions du monde ».

Les États-Unis et le Mexique ont réussi à améliorer leur compétitivité grâce à de forts gains de productivité et une baisse importante des prix du gaz, alors qu’ils augmentent partout ailleurs.

La Pologne qui est resté longtemps le pays le plus compétitif d’Europe à perdu son avantage face à l’Espagne et au Royaume-Uni qui sont à quasi-égalité avec d’autres pays d’Europe de l’Est tels que la République tchèque.

Quelques définitions pour mieux comprendre

Compétitivité :

La compétitivité est l’aptitude, la capacité pour une entreprise, un secteur ou l’ensemble des entreprises d’une économie à faire face à la concurrence actuelle et à venir.

La compétitivité d’une économie nationale est la capacité de son système de production à satisfaire la demande intérieure et étrangère, l’objectif étant de faire progresser le niveau de vie des habitants du pays. Les parts de marché d’une économie nationale constituent un bon indicateur de compétitivité.

Lorsque la compétitivité est faible dans un pays, les entreprises étrangères ne sont pas inciter à placer des centres de production ou de recherche dans le pays. Une faible compétitivité peut fragiliser les entreprises nationales et augmenter le taux de chômage dans le pays.

Productivité :

La productivité est les caractère productif de quelque chose, d’une activité. Elle mesure l’efficacité d’un processus à transformer des facteurs entrants en un résultat. Elle est lié au rendement d’une entreprise.

Un gain de productivité est une amélioration de la production d’une unité de production ou d’une entreprise.

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in