9:29 - vendredi décembre 9, 2016

Critérium du Dauphiné : Westra exceptionnel, le classement chamboulé

Juin 14, 2014 265 Vues Cyprien B. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Ce samedi après-midi se disputait l’étape la plus difficile de ce Critérium 2014, entre Ville-la-Grand (Haute-Savoie) et le village montagnard de Finhaut-Emosson, en Suisse.

Le classement a été chamboulé par les deux cols hors-catégorie situés dans les 20 derniers kilomètres, et une ascension finale de 10km à 8% de moyenne, et des passages à plus de 17% ! C’est Lieuwe Westra qui a remporté l’étape, de justesse, devant les Russes Trofimov et Silin. Christopher Froome a perdu son maillot jaune, Kelderman a perdu sa place sur le podium, et Romain Bardet a fait son entrée dans le top 10.

profil E7

La course

Le peloton est parti sans Caruso (ITA – Cannondale), Kwiatkowski (POL – OPQS), Offredo (FRA – FDJ) et Bobridge (AUS – Belkin), qui ont abandonné entre l’étape d’hier et le départ ce midi de Ville-la-Grand

Le toisième tentative d’échappée, au kilomètre 30, est la bonne. Lieuwe Westra, parti quasiment tous les jours sur ce Dauphiné, et battu sur le fil hier par Bakelants, tente encore sa chance ce samedi, rejoint peu après par Egor Silin (RUS – Katusha). Plus tard, Rein Taaramae (LET – Cofidis), Alaphilippe (FRA – OPQS), Ryder Hesjedal (CAN – Garmin-Sharp), Tony Gallopin (FRA – Lotto-Belisol) et Yury Trofimov (RUS – Katusha) se détacheront du peloton pour rejoindre le groupe de tête, qui sera constitué au sommet de la côte des Gets de 14 coureurs.

L'échappée à 14

L’échappée à 14

De Marchi (ITA – Cannondale) s’est chargé de ramasser un maximum de points pour le grand prix de la montagne, afin d’assurer son maillot à pois.

de marchi

Le peloton, pas très décidé à rouler, a laissé à l’échappée jusqu’à 7 minutes d’avance, pour n’arriver au pied du col de la Forclaz qu’avec 6’50 ». Dans l’ascension, le groupe a perdu progressivement quelques éléments, à l’image du peloton qui s’est rapidement diminué sous le rythme des Sky.

A 25km de l’arrivée, Trofimov attaque dans la montée. Le vainqueur de mercredi n’est suivi que par Gallopin, avec qui il se retrouve seul en tête. Les deux hommes sont ensuite rejoints par Hesjedal et Silin, puis dans un troisième temps par Westra. 

Puis Trofimov, à 20km de la ligne, attaque à nouveau, sans être rattrapé cette fois. A un kilomètre du sommet, Silin lâche aussi ses compagnons d’échappée. Dans la descente, il rejoindra en tête son compatriote et coéquipier, pour se trouver dans les meilleures conditions possibles. Katusha vole alors vers sa troisième victoire d’étape, sur 6 possibles.

Dans le village de Finhaut, à 8km de la ligne, les pourcentages se mettent soudain à rudement augmenter, et les deux Russes semblent passer sans trop de problèmes le bas de l’ascension, qui présente les pourcentages les plus durs.

A l’avant du groupe maillot jaune, Igor Anton (ESP – Movistar)attaque mais est repris après quelques hectomètres en solitaire ; tandis qu’à l’avant de la course, les deux leaders sont surpris de voir Westra se rapprocher. Silin semble au point mort, mais Trofimov n’arrive pas accélérer pour autant.

A 2 km du sommet, Contador se décide à attaquer, alors que Froome n’a plus qu’un coéquipier (Porte). Aucune réaction de la part des Sky. Le leader de la Saxo-Tinkoff n’a que 12 secondes de retard au classement, et fait rapidement grimper son avance à 18 secondes. C’est alors que le maillot jaune contre-attaque, assis sur sa selle, dans son style particulier.

Dans les 200 derniers mètres, Trofimov et Silin sont à l’arrêt, et Westra en profite pour remporter enfin une étape cette semaine, alors que tout semblait indiquer que c’est l’un des deux Russes qui monterait sur le podium ce soir.

Contador, comme tous ceux qui passent la ligne, ne peut que s’arrêter. L’ascension a été très rude. Tous les regards sont portés sur le chronomètre, pour voir si l’Espagnol a pris suffisamment d’avance sur le Britannique pour s’emparer de sa tunique jaune. Et c’est le cas : Froome a perdu 20 secondes dans l’affaire, et accuse donc un retard au général de 8 secondes.

Kelderman, Zuberldia, Fuglsang, Yates et Kangert sont les coureurs du top 10 à avoir perdu au moins une place aujourd’hui. On peut noter la 5ème place de Talansky (USA – Garmin-Sharp) qui lui permet de monter sur le podium, et la 9ème place de Romain Bardet (FRA – AG2R) qui le fait monter à la 7ème place au général.

 

Toutefois, rien n’est joué puisque l’arrivée de demain, pour la dernière étape, dans la station de ski de Courchevel, pourrait à nouveau bouleverser le classement.

L’étape de demain

La dernière étape du Critérium sera aussi la plus courte. Si elle ne fait que 131km de long, elle se termine par une ascension de première catégorie, longue de 6 km, à 6,2% de moyenne, et un dernier kilomètre à 7,4%. Assez pour désorganiser à nouveau la hiérarchie instable établie ce samedi. Nul doute que les meilleurs baroudeurs tenteront leur chance dès la côte de Domancy (catégorie 2, km 16) et le Col des Saisies (catégorie 1, km47). Les coureurs du haut de tableau seront sans doute très occupés à se surveiller mutuellement, et  l’échappée matinale a des chances d’aller au bout. Des coureurs classés au-delà de la 20ème place peuvent espérer se glisser dans le groupe de tête et grappiller quelques minutes pour faire leur entrée dans le top 10. Concernant les Français, il faudra surveiller Romain Bardet, en espérant qu’il saura préserver sa 7ème place, voire même mieux ! John Gadret (+6’45 »), Maxime Bouet (+8’48 »), Kenny Elissonde (+9’52 ») sont susceptibles d’attaquer pour remonter au classement général.

profil e8

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in