9:20 - lundi décembre 5, 2016

Mois de juillet morbide en Irak : 1600 morts

Août 1, 2014 195 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Vendredi, les chiffres officiels concernant la guerre en Irak ont été publiés : 1600 irakiens ont été tués au mois de juillet.

C’est le ministère de l’Intérieur de la Défense et de la Santé qui a fait de le décompte, 1401 civils, 185 soldats et 83 policiers sont morts lors des conflits internes du pays. Sans compter le nombre de blessés qui s’élève à 2104 dont 246 soldats et 153 policiers.

En juin, le nombre de victimes était encore plus élevé, c’était le mois le plus meurtrier avec le décès de plus de 2000 personnes.

Le représentant de l’ONU, Nickolay Mladenov estime quant à lui que 1737 personnes ont été tuées. Il a appel la communauté internationale à être attentive à la situation irakienne :

     « Je suis inquiet de l’augmentation du nombre de victime en Irak, particulièrement parmi la population civile. Les femmes et les enfants sont les plus vulnérables ».

Les opposants à l’État n’ont pas transmis de chiffre mais l’ampleur du conflit laisse supposer qu’ils sont élevés. Dans ce pays de 32 millions d’habitants, la guerre fait rage.

Depuis très longtemps les sunnites et les chiites se battent au nom de la religion. Tandis que des petits groupes de terroristes attendent leur heure pour tenter de prendre le pouvoir. C’est le cas actuellement, c’est un groupe appelé les islamistes de Eiil (État islamique en Irak et au Levant) qui cause tant de tort à l’armée irakienne pour l’instant incapable d’en venir à bout. La faute viendrait en partie du président Nouri al-Maliki qui est chiite et n’a eu de cesse de persécuter les sunnites. Un des peuples présents en Irak, pour que ce pays soit stable chaque groupe ethnique doit être respecté, ce n’est pas le cas actuellement. Quand les djihadistes ont lancé l’offensive en juin, l’armée n’était pas prête à les recevoir.

Le problème vient aussi que l’Eiil stationne dans une zone appartenant à la fois à l’Irak et à la Syrie ce qui rend les interventions armées plus compliquées.eiil10

Le mois dernier l’Eiil a proclamé l’établissement de ce califat, à cheval entre la Syrie et l’Irak. Leurs règles sont très sévères envers les femmes qui doivent tout faire pour devenir invisible, par exemple il leur est interdit de montrer leurs yeux. A ce rythme là les femmes vont migrer à droite ou à gauche et les djihadistes n’auront pas de descendance.

Il n’y a pas que les femmes qui sont touchées par les violences, il y a aussi les chrétiens qui sont fortement violentés. Les communautés chrétiennes de par le monde sont très inquiètes. Autres ségrégations religieuses touchées, les chiites qui sont exécutés et leurs lieux saints sont rasés.

Pour l’instant les islamiste radicaux tentent de prendre Bagdad.

 

17333

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in