3:01 - jeudi décembre 8, 2016

La reconversion comme acteurs : illustration à travers deux sportifs

Août 9, 2014 222 Vues Eric F. 0 Commentaires

Ce n’est pas une nouveauté : la carrière d’un sportif est appelée à s’arrêter un jour. L’âge charnière de 35/40 ans, leur corps ne suivant plus, sonne souvent la fin d’un parcours parmi l’élite. Jeunes retraités, ils fourmillent cependant de projets plein la tête. Le cinéma est une des reconversions que les sportifs affectionnent le plus. Deux parcours en attestent :

Eric Cantona

Footballeur professionnel français à la longévité exceptionnelle, Eric Cantona a eu une carrière tutoyant les étoiles. Surnommé « King Eric », le marseillais est devenu la coqueluche d’une ville et d’un club anglais en jouant pour Manchester United. Avant même la fin de sa carrière sportive à l’agenda pourtant étoffé, Eric Cantona a réussi à s’essayer au cinéma avec un rôle dans le film « Le bonheur est dans le pré », aux côtés de son frère Joël, de Michel Serrault et d’Eddy Mitchell, en 1995. Un fois à la retraite, sa reconversion apparaît évidente. Depuis 1998, Cantona s’investit dans beaucoup de productions que ce soit pour le petit ou le grand écran. Le couronnement et l’adoubement par la profession arrivent en 2009 : il interprète son propre rôle dans « Looking for Eric » de Ken Loach, présenté au Festival de Cannes en sélection officielle. Les éloges fusent quant à la très bonne prestation de l’ancien sportif. Certains vont même à dire que c’est le rôle de sa vie.

Arnold Schwarzenegger

Avant de devenir la superstar des blockbusters américains dans les années 80-90, Arnold Schwarzenegger avait déjà acquis un statut de célébrité mais dans une discipline sportive : le culturisme. Dès 1965 alors qu’il a tout juste 18 ans, il remporte le titre junior de Mr. Europe. Schwarzy s’impose au fil du temps comme l’un des plus grands culturistes du monde, une véritable légende dans ce sport, nanti d’un corps qu’il transforme en machine à gagner, engrangeant pas moins de cinq titres de M. Univers et sept titres de M. Olympia ! Mais l’autrichien, naturalisé américain, caresse l’espoir de séduire Hollywood en devenant acteur de cinéma. Un rêve qu’il accomplira avec brio dans des interprétations au sein de films devenus cultes tels que l’épopée « Terminator », « Conan, le Barbare » ou encore la saga « The Expendables ».

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

 

Vos réactions

Filed in