9:26 - dimanche décembre 4, 2016

Attention les 35h sont menacées !

Août 29, 2014 199 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Le nouveau ministre de l’Économie, Emmanuel Macron voudrait que les 35h ne soit plus fixes, que cet acquis social devienne flexible au bon vouloir non pas des salariés mais des patrons d’entreprises.

Concrètement, un employé qui travaille 35h dans la semaine n’effectue pas d’heures supplémentaires. Si le patron lui demande de faire plus d’heures, celles-ci font partie des heures supplémentaires et sont payés plus cher.

Si le seuil légal des 35h n’existait plus, les chefs d’entreprises seraient libre de fixer un nombre d’heure semaine à leur convenance et ainsi supprimer les heures supplémentaires. Un salarié qui effectuerait 38h serait payé sur la même base que celui qui en effectue 35h.

Une mauvaise nouvelle pour les français que le ministre a expliqué au journal Le Point dans une interview :

     « Nous pourrions autoriser les entreprises et les branches dans le cadre d’accords majoritaires, à déroger aux règles de temps de travail et de rémunération. C’est déjà possible pour les entreprises en difficulté. Pourquoi ne pas étendre à toutes les entreprises, à condition qu’il y ait un accord majoritaire avec les salariés ».

Lorsqu’il a donné cet interview, M. Macron n’était pas encore rentré dans le cercle des ministres. L’ancien banquier porte la marque du monde financier. En juin, il a participé à une réunion du groupe Bilderberg. Ce club privé est composé de personnalités influentes dans le monde des affaires, de la diplomatie, de la politique, de l’éducation et des médias.

Lorsqu’il a été créé l’objectif du groupe était la lutte contre le communisme. Désormais, le capitalisme, la mondialisation et ses effets sur l’Occident font partie des réflexions menées.

Il fait débat parmi le public parce qu’il reste très secret, les discussions sont confidentielles ce qui accentue la méfiance envers ce groupe occidental qui d’après les observateurs, influencerait les gouvernements européens et américains dans leur décision de loi. Les conspirationnistes sont eux convaincus que ce club choisit les hommes qu’il veut voir au commande des pays occidentaux.

Il semblerait que lors de leur précédente réunion, les participants ait proposé de casser les 35h pour permettre plus de profit aux patrons d’entreprise. Le débat sur la suppression des 35h est relancé.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in