1:22 - dimanche décembre 11, 2016

La Chine s’est engagée à aider financièrement la Russie !

Déc 23, 2014 234 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

De nombreux journaux relatent ces temps-ci, l’histoire de la grande Russie qui perd de sa valeur en même temps que sa monnaie. Les sanctions occidentales et la chute des cours du pétrole ont provoqué un effondrement du rouble, la monnaie russe. Une chute sans précédent qui pourrait grandement fragilisé l’économie du pays et plonger la Russie en récession. La banque centrale et le gouvernement russe ont stoppé cette décadence en annonçant des mesures pour redynamiser la monnaie locale le pays n’est pas sorti de la galère pour autant. Lynchée par les occidentaux et en premier lieu les États-Unis, la Russie aurait pu se retrouver seule à lutter face l’expansion du contrôle occidental.

Ce ne sera pas le cas. Le gouvernement chinois s’est enfin exprimé après un an d’observation, il s’est montré patient et a scrupuleusement examiné les mouvements géopolitiques sans intervenir, prenant le temps de doser ses propos pour ne pas envenimer la situation. La Chine, première puissance mondiale depuis peu, aurait pu faire cesser immédiatement la guerre économique que se livre la Russie et les États-Unis depuis un an. Mais les chinois ne sont pas restés inactifs. Profitant de la déstabilisation de l’Europe, prise entre deux feux et positionnée en faveur des américains, la Chine a investit. Le  5 décembre 2014, le journal Le Monde publiait un article sur les investissements chinois en France qui se sont accélérés depuis 2010.

Le ministre des affaires étrangères de la République populaire de Chine, Wang Yi, a fait savoir ce week-end que les chinois étaient disposés à aider économiquement la Russie. Il estime cependant que le gouvernement russe reste capable de s’en sortir seul. Voilà comment la Chine envoi un message au monde, elle sera bien présente dans ce conflit international, tout simplement, en mettant en place les mesures de soutien nécessaire au maintien économique du grand allié russe. Le ministre a expliqué aux journalistes présents que les deux pays s’entraidaient régulièrement sans préciser la nature de ces aides. Il a tout de même donné un exemple, face à la chute du rouble, la Chine propose à la Russie d’assurer les échanges commerciaux avec plus de monnaie chinoise (Yuan) afin d’apporter des garanties aux futurs échanges entre les deux pays.

Pékin et Moscou sont très proches et ce lien pourrait bien protéger la Russie d’une catastrophe économique. Il semblerait qu’en sanctionnant la Russie, l’Union européenne et les États-Unis aient oublié que sommeillait le monstre chinois prompt à se réveiller pour satisfaire ses intérêts et protéger son voisin et partenaire économique de toujours. Depuis 2014, les exportations chinoises vers la Russie ont augmenté de 10,5% et les importations de 2,9% entre 2013 et 2014 et les importations ont progressé de 2,9%. La première puissance mondiale pourrait, si elle en éprouve le désir, maintenir les russes à flot et coulé le géant américain en continuant ses investissements en Europe.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in