5:30 - lundi décembre 5, 2016

70 ans après la libération d’Auschwitz : la mémoire et les stigmates intacts !

Jan 25, 2015 244 Vues Eric F. 0 Commentaires
Birkenau_gate

Le 27 janvier 1945, l’Armée rouge atteint le camp d’Auschwitz et libère quelques milliers de prisonniers faméliques. Les russes ne découvrent pas cependant immédiatement la barbarie nazie à l’état brut et ne peuvent deviner consécutivement l’ampleur de la solution finale mise en application macabre, dans cette enceinte cernée de barbelés, durant cinq années consécutives.

Auschwitz_Liberated_January_1945

A l’annonce de l’arrivée inévitable de la machine de guerre soviétique, les nazis, désireux d’effacer les traces de leur exactions inavouables, avaient procédé à une évacuation programmée du plus grand camp d’extermination de la seconde guerre mondiale. On estime à 75 000 le nombre de prisonniers en haillons déportés par vagues successives vers d’autres camps, l’étau se resserrant autour des frontières originelles de l’Allemagne. Durant ces « marches de la mort », les aléas du temps portant atteinte à des organismes déjà affaiblis et la cruauté des SS n’hésitant pas à abattre les plus faibles, les victimes furent légion.

De 1940 à 1945, 1,1 million (chiffre difficile à mesurer encore aujourd’hui avec exactitude) de prisonniers, dont une immense majorité de juifs, emmenés dans des wagons indignes même d’un bétail, suite à des rafles éparses ou de plus grande envergure dans les territoires annexés par l’Allemagne conquérante, trouvèrent la mort dans le camp d’Auschwitz-Birkenau, soit d’épuisement ou le plus souvent gazés, selon les sources polonaises.

Après sa libération, le camp d’Auschwitz est voué provisoirement à l’abandon pendant deux ans. En 1947, le Parlement polonais décide de ne pas raser Auschwitz et de le garder comme un lieu de mémoire pour ne pas oublier l’horreur perpétrée ici et ses victimes surnuméraires. En 1979, le camp d’Auschwitz-Birkenau est inscrit sur la prestigieuse Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En 2005, pour conclure, l’ONU choisit le 27 janvier comme « Journée internationale commémorative de la Shoah ».

Crédits Photo : Creative Commons

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in