L’ARCEP a publié ses résultats, révélateurs d’une nouvelle donne, à propos du marché en perpétuelle évolution, des connexions internet en France au 31 décembre 2014. Ses conclusions sont les suivantes : l’accès au haut débit, dont nous sommes coutumiers, est pour la première fois en net recul, au profit du très haut débit, à la notoriété qui s’affirme de plus en plus assortie d’une efficacité indéniable, qui tire donc avec brio son épingle du jeu concurrentiel !

En l’espace d’une année, nous avons assisté à une mini-révolution : le nombre d’accès au très haut débit a enregistré une hausse fulgurante de 50% pour franchir le cap des 3 millions d’abonnés ! 935 000 lignes sur ces 3 millions sont dotées de la fibre optique FTTH. Ce développement exponentiel du très haut débit a fatalement occasionné une baisse du haut débit. Ce dernier, toujours en tête cependant, compte 22,9 millions d’abonnés, soit une perte, ce qui est une grande première, de 290 000 clients !

Le baby-boom du très haut débit s’explique en partie par l’augmentation du nombre de foyers éligibles. Il ressort de l’étude, que plus de 13 millions de logements (immense filon qui est encore à exploiter totalement même si la progression sur an – + 20 % – est déjà significative) étaient compatibles avec le très haut débit, dont 4,1 millions aptes à soutenir la fibre optique FTTH (+37%). Les fournisseurs d’accès ont un nouvel appât commercial et de taille à proposer dans leur panel d’offres !

Crédits Photo : Creative Commons

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…