8:51 - jeudi décembre 8, 2016

Big Eyes : quand Tim Burton excelle à la peinture !

Mar 18, 2015 332 Vues Eric F. 0 Commentaires

Tim Burton s’éloigne dans son dernier film qui sort aujourd’hui, Big Eyes, de ses sentiers battus. Premier fait notable : Helena Bonham-Carter, égérie de Tim Burton lorsqu’ils étaient en couple, qui lui offrait toujours des rôles lui seyant merveilleusement, est aux abonnées absentes du générique !.

Tim Burton s’est attelé cette-fois au genre -risqué puisque cela est inédit le concernant- d’un biopic. Le delirium à jeun et la débauche d’effets spéciaux auxquels nous sommes accoutumés avec ce réalisateur ont été mis sagement de côté pour laisser place à un tableau totalement nouveau de par sa texture et inspiré de faits réels !

Tim Burton nous livre le récit d’une vie, celle de Margaret Keane, artiste peintre à la notoriété bien assise dans les années cinquante, avant une revendication de la paternité de son oeuvre par son mari la décennie suivante, ce qui engendra un imbroglio judiciaire des plus inextricables, une toile d’araignée pour Margaret Keane !

Auparavant, le couple aura eu une relation fusionnelle sur le marché de l’art : le volet artistique était l’apanage de l’industrieuse (une esquisse de satire sur la production à la chaîne est glissée dans ce film) Margaret Keane (Amy Adams), et le volet commercial était le pré carré de son mari (Christopher Waltz) !

Crédits Photo : Creative Commons wikimedia

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in