10:47 - vendredi décembre 9, 2016

Yémen : la ville d’Aden touchée par la guerre, la chaîne d’État locale a cessé d’émettre

Avr 6, 2015 341 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

Depuis hier soir, la chaine de télévision Aden TV ne fonctionne plus. Dimanche 5 avril, les studios ont subit de gros dégâts causés par des tirs d’obus en plein centre-ville d’Aden. Les programmes proposés sur Aden TV font généralement la promotion de l’État yéménite, et pour cette raison les rebelles houthistes sont les premiers accusés par les responsables de la chaine de télévision.

Les habitants de la ville d’Aden où se situe le principal port du Yémen, sont menacés par l’avancée de l’armée houthiste qui progresse à travers le pays. Hier, les houthistes ont réussi à s’emparer du siège d’administration provinciale. D’après des témoins qui se sont confiés au journal Le monde, les habitations ont été bombardés, des dizaines de familles ont été contraintes de fuir pour protéger leurs vies. Depuis février 2015, Aden est devenue la capitale de facto du Yémen, une seconde capitale qui s’impose par le commerce. L’objectif des rebelles concerne sans doute le port vers lequel ils se dirigent.

Leur progression est impressionnante, après s’être emparés de la capitale numéro 1 Sanaa, les dissident sont au bord de la gagne à Aden malgré les efforts de l’Arabie saoudite qui les bombarde, appuyée par l’Égypte et d’autres pays sunnites. Le territoire et la gouvernance du Yémen se partage en trois puisqu’il faut aussi compter sur Al-Qaïda qui contrôle plusieurs zones dans le pays, pour l’instant, une alliance avec les rebelles n’est pas d’actualité, les fidèles aux deux mouvances religieuses ne partagent pas les mêmes objectifs et des heurts éclatent souvent entre les deux groupes.

Le gouvernement en place au Yémen est acculé, dos au mur, le seul espoir des politiciens au commande du pays repose sur son voisin l’Arabie Saoudite qui n’a nullement envie de voir débarquer les rebelles houthistes, pas plus que les miliciens d’Al-Qaïda. Le désamour de l’Arabie Saoudite aux rebelles yéménites est plus vive depuis 2013 quand les autorités locales ont saisi un navire venant d’Iran. Les dirigeants de la coalition arabes, opposées aux rebelles, est persuadé que l’Iran entretien le conflit en fournissant un appui armés aux houthistes. Pour faire face à la progression des troupes ennemis qui ne faiblissent pas, les saoudiens ont demandé un soutien logistique au Pakistan, principalement des soldats et des avions de combats. Les parlementaires pakistanais ont constitué une assemblée spéciale qui se réunit aujourd’hui pour décider de l’entrée du Pakistan au sein de la coalition arabe et de la participation du pays dans cette guerre.

Photo d’illustration creative common: wikimedia auteur T3n60

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in