Depuis mai 1968, la blouse, destinée à gommer les inégalités mais grisonnante à en pleurer, avait été mise au placard ! Le fait de la ressortir, de la dépoussiérer et de la remettre au goût du jour, est une initiative -ce n’est pas une première en France- lancée ce mercredi par Vincent Paul-Petit, maire de Seine-Port en Seine-et-Marne, en ce qui concerne l’école maternelle et primaire de sa commune !

Le débat, tout juste éclos, est déjà très vif, ayant suscité des réactions bondissantes ou des discussions de velours en catimini, tout particulièrement chez les parents d’élèves, selon nos confrères de Le Parisien paru ce mercredi et offrant une tribune de choix à Vincent Paul-Petit qui affirme : «J’y vois un  symbole pour aider à reconstruire la relation d’autorité naturelle en classe entre l’instituteur et l’élève» !

L’irrespect (avec par exemple un tutoiement de l’élève à son professeur) et les boulons à resserrer pour recadrer ces jeunes pousses rebelles, en ce qui concerne la place qu’elles auront à tenir dans une hiérarchie à laquelle nulle n’échappera plus tard dans le monde socio-professionnel, sont des arguments de choix, pesés avent d’être avancés par Vincent Paul-Petit, qui annonce de plus une blouse «colorée et gaie» !

Les enseignants, dans leur immense majorité, sont contre, tandis que chez les parents d’élèves, les avis sont plus partagés. Au final, l’opinion du corps professoral devra se soumettre à la décision souveraine de l’inspection académique, qui peut permettre aux parents d’enfants scolarisés de s’exprimer sur la question, par un vote à bulletin secret, avant une adoption ou non du port de la blouse pour la rentrée prochaine !

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Faits Divers Île-de-France

Découvrez aussi

Un homme se tue après avoir chuté du 7ème étage alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle de police

Le contrôle de police a tourné au drame ce dimanche dans la commune de Saint-Ouen (Seine-S…