10:44 - vendredi décembre 9, 2016

Le FBI et la FIFA : Sepp Blatter démissionne, Michel Platini cité pour le remplacer

Juin 3, 2015 263 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Les paroles de Sepp Blatter, élu président de la Fifa le 29 mai à Zurich, assurant qu’il ne quitterait pas le navire et même qu’il l’emmènerait à bon port semblent désormais bien vide de sens :

     « Je ne me représenterai pas en 2019. Mais jusqu’à cette date, je suis aux commandes du bateau que nous appelons Fifa et je me donne pour mission de le ramener en mer ».

Pas de chance pour le suisse, la justice américaine n’a pas terminé son enquête, la personne de Sepp Blatter est directement touchée. L’enquête concerne les attributions de plusieurs Coupe du Monde de Football qui auraient été achetées par certains pays : celles de 1998, de 2006, de 2010, de 2018 et 2022. D’après les médias américains, la peau de M Blatter est très recherchée, en particulier par le FBI selon Les Échos qui reprend une information de ABC News. Le FBI tente d’obtenir des aveux des responsables de la Fifa en garde à vue pour attraper le nouveau-ex président :

     « Au moment où tous le monde est entrain d’essayer de sauver sa peau, il y a sûrement une course à celui qui retournera sa veste le premier ».

Sous le poids d’une menace de garde à vue imminente, Sepp Blatter a choisi de sauter du bateau pour ne pas entrainer plus de fissures dans la coque :

     « J’avais décidé de me représenter car je pensais que c’était la meilleure option. Les votes sont clos mais les affaires continuent. Mon nouveau mandat n’a pas le soutien de tout le monde du foot. C’est pourquoi j’en appelle à l’organisation d’un Congrès exceptionnel pour procéder à l’élection de mon successeur ».

Sepp Blatter démissionne mais restera à son poste au minimum pendant 7 mois jusqu’à l’exécution du Congrès qui se déroulera entre décembre 2015 et mars 2016. Une nouvelle élection se profile donc, en même temps que de nouvelles campagnes de propagande pour les candidats qui ne seront tous connus que plus tard. Le Prince Ali qui s’était retiré devant Sepp Blatter retentera t-il sa chance ? Un nouveau candidat fera t-il son entrée en scène ?

Une première réponse a été apportée par le président de la LFP, Frédéric Thiriez qui était sur Europe 1 ce matin. Interrogé sur une éventuelle candidature de Michel Platini, actuellement président de l’UEFA, M. Thiriez a couvert de louange l’ex-footballeur :

     « C’est évidemment l’homme de la situation. C’est un joueur immense qui a donné du bonheur a des millions de gens. Ensuite c’est un homme intègre

Michel Platini qui a soutenu le Prince Ali pour les élections le lundi 1er juin, est le prétendant favori des bookmakers mais si son nom est évoqué en France et en Europe, sa réputation dans les autres pays n’est pas encore au Top. Pour le moment, le président de l’UEFA ne montre pas le désir de se présenter, il s’est contenté de salué la démission de M. Blatter par communiqué :

     « C’était une décision difficile, une décision courageuse, et la bonne décision ».

Vos réactions

Filed in