3:29 - mercredi décembre 7, 2016

La prolifération inquiétante du moustique tigre se poursuit en métropole !

Juin 19, 2015 310 Vues Eric F. 0 Commentaires
Crédits Photo : Pixabay

Depuis sa création, il y a quatre ans, la plateforme web Vigilance Moustiques, spécialement dévouée à l’évolution démographique (on peut même parler de boom exponentiel) et à l’identification des départements à risque (leur nombre ne cesse de croître, sur des échelons aux trois couleurs, suivant le degré de contamination réelle pour l’être humain de maladies d’origine pourtant tropicale comme la dengue ou le chikungunya) concernant l’indésirable moustique tigre, qui serait désormais présent, données chiffrées dévoilées récemment, dans 69 départements sur les 95 que compte la métropole !

Si nous mettons de côté la vigilance jaune, où le risque est moindre, mais dénote tout de même la présence du moustique tigre, nécessitant de ce fait une surveillance à ne pas sous-évaluer, ce sont les départements d’habitude classés en vigilance rouge (ils sont au nombre de 20 cette année) et pour la première fois ceux classés en vigilance orange (ils sont au nombre de 21 cette année) qui inquiètent le plus les pouvoirs publics et les autorités sanitaires, car l’implantation du moustique tigre y est ancrée, ce dernier ayant réussi à s’adapter à son nouvel environnement avec une aisance sans égal !

Nous vous dévoilons la liste des 21 départements où le rouge est prédominant, mais ne cédez pas à la panique cependant, si vous y résidez, car il existe des parades élémentaires et à plus grande échelle, pour si ce n’est l’éradiquer, du moins se protéger, de cet hôte indésirable, s’invitant au festin sur notre peau ! En voici l’inventaire : Var, Alpes-Maritimes, Bouches‐du‐Rhône, Alpes‐de‐Haute‐Provence, Gard, Hérault, Vaucluse, Lot‐et‐Garonne, Pyrénées‐Orientales, Aude, Haute‐Garonne, Rhône, Ardèche, Drôme, Isère, Gironde, Haute‐Corse, Corse‐du‐Sud, Saône‐et‐Loire, Savoie !

La direction générale de la santé (DGS), fer de lance sanitaire de la bataille contre le moustique tigre, a lancé le 1er mai un vaste plan anti-dissémination, contre la dengue et le chikungunya, en appelant également à la « veille citoyenne ». Mais l’inquiétude est le sentiment qui prévaut : depuis sa première signalisation dans le Sud-Est de la France en 2004, le moustique tigre n’a jamais reculé et sa zone d’occupation également ! En 2014, 18 départements étaient concernés par l’alerte rouge. En 2015, ils sont deux de plus. L’ensemble de la France pourrait être d’ici à 2030 sous sa dictature parasitaire !

Vos réactions

News Feed
Filed in