1:12 - jeudi décembre 8, 2016

Vidéo: L’évasion spectaculaire d’un baron de la drogue

Juil 15, 2015 283 Vues Clemence C 0 Commentaires
Capture / France 24

Joaquin Guzman, dit « El Chapo » (le trapu), s’est évadé de la prison de haute sécurité d’Altiplano au Mexique le 11 juillet dernier.

El Chapo avait été arrêté en février 2014 pour trafics de drogue. Il est considéré comme le chef d’un des plus puissants cartel au monde, Sinaloa, qui inonde le marché international en produits stupéfiants depuis 30 ans.

Ce n’est pas une première pour celui qui est aujourd’hui appelé « L’ennemi public N°1 » aux Etats Unis. Il avait déjà réussi une première évasion en 2001, alors qu’il purgeait une peine de 20 ans à la prison de Puente Grande au Mexique, en se cachant dans un panier de linge sale. Il avait été en cavale pendant 13 ans, jusqu’à son arrestation en 2014.

Un scénario hollywoodien

Cette fois ci, El Chapo a rendu les choses plus spectaculaires.

Dans une vidéo rendue publique par le gouvernement mexicain et repris notamment par Le Monde, on peut voir par quel moyen El Chapo a réussi une évasion digne des meilleurs scénarios hollywoodiens.

Après la découverte de la disparition du détenu et la fouille de sa cellule, les gardiens de la prison d’Altiplano ont découvert un tunnel de plus de 1,5km de long creusé sous la douche de sa cellule. L’endroit, protégé par un angle mort des caméras de surveillance, est idéal.

Ils y retrouvent également une moto attachée à une remorque de fortune qui aurait servi à déblayer la terre et à acheminer du matériel au fur et à mesure de la construction du tunnel. Les lampes qui éclairaient jusque là le tunnel sur toute sa longueur ont été brisées par Guzman pendant sa fuite, rendant plus difficile sa poursuite.

Le tunnel débouche dans une maison en construction au milieu d’un champ, qui offre une large vue sur la prison d’Altiplano.

Un coup dur pour le président mexicain

C’est un coup dur pour Enrique Pena Nieto, qui a appris la fuite d’El Chapo alors qu’il arrivait tout juste en France pour une visite officielle de 4 jours.

Le président mexicain, qui s’était engagé durant sa campagne a lutter contre les cartels de drogues qui font des ravages au Mexique, s’est dit « profondément consterné. C’est un fait très regrettable qui a indigné et indigne la société mexicaine. » D’autant plus regrettable que jusqu’à présent, le président mexicain avait réussi plusieurs arrestations majeures contre les cartels dans son pays.

Les autorités mexicaines sont prêtes à offrir une récompense de 60 millions de pesos (environ 35 millions d’euros) pour la capture du fugitif. Les Etats Unis ont quant à eux proposé « toute assistance qui pourrait aider à sa capture rapide », par la voix de la ministre de la justice Loretta Lynch.

Peu de temps après l’évasion de Guzman, un ancien de la DEA (service américain de lutte contre les narcotrafics) Mike Vigil, avait confié à l’AFP que « s’il n’est pas capturé dans les 48h, il va pouvoir reprendre le contrôle total du cartel de Sinaloa »,  et d’ajouter qu’il serait encore plus difficile de le retrouver s’il rejoint sa région natale « et qu’il s’enfonce dans les montagnes », étant donné « qu’il bénéficie là-bas de la protection des villageois ».

A l’heure actuelle, alors qu’un important dispositif a été mis en place, Joaquin « El Chapo » Guzman est toujours en cavale.

Vos réactions

News Feed
Filed in