10:45 - samedi décembre 3, 2016

Patrick Pelloux cesse de travailler avec Charlie Hebdo !

Sep 26, 2015 311 Vues Sylvie P. 0 Commentaires
Coyau / Wikimedia Commons / CC-BY-SA-3.0
Coyau / Wikimedia Commons / CC-BY-SA-3.0

Après Luz en mai dernier, c’est désormais au tour de Patrick Pelloux d’annoncer son départ de Charlie Hebdo comme nous l’apprend LeParisien.fr. Près de 9 mois après l’attentat ayant couté la vie à 12 collaborateurs du célèbre journal satirique, l’urgentiste qui avait appelé en personne François Hollande le 7 janvier pour lui annoncer la tuerie, vient de faire part de sa démission.

C’est lors d’une interview à la radio étudiante web7Radio que Patrick Pelloux s’est expliqué sur les raisons de son départ : « si j’ai décidé d’arrêter d’écrire dans Charlie Hebdo, c’est parce qu’il y a quelque chose qui est terminé. Il y en a d’autres qui vont continuer ce journal et je reste Charlie Hebdo dans l’âme mais il faut savoir tourner la page une jour. Je pense que je n’apporte plus rien à ce journal. Je m’en irai sans tambours ni trompettes. Je suis très heureux de l’annoncer dans une radio de lycéens parce que je pense que les autres medias ont tiré un peu trop sur Charlie Hebdo avec des choses toutes faites. Je n’ai plus le courage de continuer, chaque semaine on vous parle des attentats. Je ne veux plus en parler, c’est probablement la dernière fois que j’en parle dans un média ».

Patrick Pelloux, qui était chroniqueur à Charlie Hebdo depuis une douzaine d’années, devrait partir en janvier 2016. Selon la journaliste Zineb El Rhazoui, il faisait partie des gens qui étaient « dans le collimateur depuis des mois » de la part de la direction, suite à des différends d’ordre financiers et éditoriaux, mais aussi par rapport au « partage de la décision » au sein de la rédaction. Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Gérard Biard, indique lui ne pas être au courant de la décision de Patrick Pelloux explique ouest France. Le dessinateur Luz quittera quant à lui ses fonctions à la fin de ce mois.

L’urgentiste termine son interview à web7Radio par ces mots : « il y a une partie de nous-mêmes qui s’est arrêtée au moment de ces attentats ».

Vos réactions

Filed in