10:45 - vendredi décembre 9, 2016

« La musique l’a sauvé »: Ce qu’il fallait retenir de l’interview de Maître Gims au JT de 20h sur France 2.

Fév 15, 2016 343 Vues Aurélie Y. 0 Commentaires
Capture JT France 2 - Maitre Gims

Dimanche 14 Février, le chanteur Maître Gims était l’invité du JT de 20 heures de France 2. Lors de la cérémonie des Victoires de la Musique, vendredi soir, il reçut la récompense de la chanson originale de l’année détrônant ainsi Johnny Hallyday.

« Beaucoup d’émotion, je ne m’y attendais vraiment pas sachant qu’il y avait Johnny Hallyday qui était aussi nominé […] je suis encore sous le choc ».

Dans cette édition du JT de 20 heures, ce fut également l’occasion de revenir sur le parcours atypique de « Gandhi Djuna devenu Maître Gims«  selon les mots du journaliste Laurent Delahousse.

Par ses albums solo Subliminal et Mon coeur avait raison, Maître Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna, a su conquérir un large public notamment composé de familles accompagnant leurs enfants à ses concerts.

« Maître Gims est le leader du rap français en terme de ventes c’est le symbole d’un rap français de 2016 différent d’IAM et NTM puisqu’il inclut notamment beaucoup de mélodies et donc un accès plus facile pour grand public ». – Olivier Cachin, journaliste et écrivain spécialistes du hip hop et de musiques noires –

Pourtant le chanteur, immigré de la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo, a avant tout connu la pauvreté, « la musique l’a sauvé ». C’est dans son livre, Vise le soleil, sorti en novembre dernier qu’il a souhaité raconter son histoire. Il confie à Laurent Delahousse qu’il est arrivé en France à l’âge de deux ans et demi.

« Vous allez connaître quoi? » lui demanda le journaliste.

 » Je vais connaître les squats, l’aide sociale à l’enfance, je suis placé dans les foyers […] c’est vraiment de là que tout part, je découvre Paris […] J’étais un enfant de la rue. Dans la rue tu vois toute sorte d’oiseau passer donc j’étais à deux doigts de passer du côté obscure […]C’est la musique, j’étais vraiment un passionné et j’ai tout de suite été séduit. J’ai découvert le rap américain ensuite le rap français et tout de suite ça m’a pris beaucoup de temps. »

Laurent Delahousse a su revenir sur la carrière de Maître Gims mais aussi sur une petite anecdote bien particulière:

« Vous vous souvenez de ce jour lors d’une fête de fin d’année où vous vous mettez à chanter du Pavarotti? Là aussi ça marque les esprits! »

Le chanteur révèle avoir un goût pour l’opéra:

« Oui ça choque, parce qu’on ne se dit pas qu’un type comme moi puisse être séduit par du Pavarotti ou ce genre de musique ».

Gêné par la demande du journaliste d’interpréter un air de Pavarotti, Maître Gims déclare tout de même avant de se lancer dans une version  » yaourt »:

« Le problème c’est que je raconte un peu n’importe quoi, que les Italiens me pardonnent ».

Et c’est dans une étonnante voix de Ténor que le chanteur interprète un extrait de l’opéra Rigoletto de Verdi « La Donna è mobile »

Maître Gims est le chanteur français le plus populaire du moment mais déclare obtenir prochainement la nationalité française.

« Bien sur je le souhaite [ndr « être Français »]. Cela ne saurait tarder, j’ai reçu un appel du gouvernement, qui m’appelle à devenir Français. Donc je vais y aller et je pense que ça y est »

 

Vos réactions

News Feed