8:07 - samedi décembre 3, 2016

Gros clash entre Patrick Sébastien et Yann Moix dans « On n’est pas couché » !

Avr 4, 2016 406 Vues Audrey A. 0 Commentaires
Patrick Sébastien se clash avec Yann Moix / Capture Youtube ONPC France 2
Patrick Sébastien se clash avec Yann Moix / Capture Youtube ONPC France 2
Patrick Sébastien se clash avec Yann Moix / Capture Youtube ONPC France 2

Patrick Sébastien se clash avec Yann Moix / Capture Youtube ONPC France 2

Hier soir sur le plateau de « On n’est pas couché » sur France 2, Laurent Ruquier recevait Patrick Sébastien pour la promotion de son dernier livre « Le vrai goût des tomates mûres » aux éditions XO. Le ton est vite monté entre l’invité et le chroniqueur Yann Moix, choqué par les propos de Patrick Sébastien.

Yann Moix, après avoir dit du bien du nouvel ouvrage de l’animateur du Plus grand cabaret du monde s’est dit choqué par le discours de celui-ci concernant la violence sur les enfants. Une phrase dans son livre qui aurait mis mal à l’aise le chroniqueur. Patrick Sébastien parle de la « nostalgie du temps de la violence light« , comparant les bagarres entre amis et « les coups de martinet sur les fesses« .

Des propos qui ont révolté le polémiste de l’émission, lui-même battu par son père durant son enfance.

« Un adulte qui porte la main sur un enfant n’est pas la même chose qu’un adulte qui se bastonne avec un ami, bourré. »

Comme à son habitude, Yann Moix ne s’est pas retenu pour exprimer ce qu’il pense de ce genre de paroles.

« La violence light ça n’existe pas. Cette phrase est la phrase d’un salaud! »

« Laisse moi parler ! »

Des remarques qui n’ont franchement pas plu à Patrick Sébastien.

« On va le prendre très calmement puisque tu m’as traité de salaud. Tu n’arriveras pas à me faire péter un câble parce que ce n’est pas ma nature. »

L’animateur tente de s’expliquer face à un Yann Moix très remonté. Il confie sur le plateau, que les gifles reçues de son père, étaient pour son bien.

« Laisse moi parler! Moi, j’ai vécu le martinet sur les fesses, et  ça m’a pas fait plus de mal que ça… Franchement, ça ne nous a pas traumatisés. »

Un échange tendu entre les deux hommes qui ne partagent pas le même avis sur la question. « Ce mec est malade ! » s’est écrié Patrick Sébastien, en soulignant la « simplicité d’esprit » et la « bêtise profonde » de son interlocuteur. Yann Moix s’est une nouvelle fois offusqué. « La violence sur les enfants fabrique des êtres faibles et détruits » affirme-t-il.

Pour clore le débat dans lequel les deux « enfants battus » n’ont pas su s’entendre, Patrick Sébastien s’exclame avec ironie « Je suis un être faible et détruit! » en se levant et bombant le torse.

Vos réactions