9:38 - samedi novembre 18, 2017

Grande-Bretagne : En phase d’approche, un avion manque de peu de percuter un drone !

423 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Illustration d'un drone / Pixabay

Les faits remontent à septembre 2016 mais ont seulement été révélés il y a quelques heures par le journal anglais Dailymail. Un avion dont la compagnie n’a pas été mentionnée et qui transportait 78 passagers, amorcait sa descente pour son approche finale en direction de l’aéroport de Birmingham quand le pilote de l’appareil a repéré un drone volant à seulement quelques mètres de l’appareil.

Plus de peur que de mal pour un avion de type turbopropulseur DH8 qui a pu atterrir sans encombre malgré avoir croisé quelques minutes avant son atterrissage, un quadricoptère qui ne se trouvait qu’à une distance d’environ 500 mètres de celui-ci. Une enquête a été ouverte et selon un rapport officiel du UK Airprox Board (UKAB), le pilote a déclaré que le drone survolait une école primaire à la même altitude que son avion qui lui était en phase d’approche vers l’aéroport.

Les drones de plus en plus nombreux en Grande-Bretagne

Cet incident n’est pas un cas isolé. Au Royaume-Uni, près de 23 risques graves d’incidents de collision entre des avions et des drones ont été constatés en 2016. Soit trois fois plus qu’en 2015 ou les autorités n’en comptaient que huit. Rien que dans la capitale anglaise, 13 «risques graves de collision» impliquant des avions et des drones ont été constatés au cours de l’année 2016 dans les aéroports de Londres. Une situation qui pousse les autorités à réagir face à ces incidents de plus en plus nombreux et qui représentent une réelle menace pour les passagers.

Selon le National Air Traffic Service qui est le principal prestataire de services de navigation aérienne au Royaume-Uni, deux millions de drones sont en circulation en Grande-Bretagne.

Les autorités anglaises veulent sévir !

Les ministres envisagent de rendre obligatoire l’enregistrement des drones vendus aux particuliers dans le but de pouvoir les identifier via un “drone code” de manière à les sanctionner en cas de non respect des conditions de vols ou d’accidents.

Steve Landells, un ancien pilote de la RAF et de British Airways a de son côté confié qu’un drone qui rentrait en collision avec un avion de ligne pouvait entraîner une panne moteur incontrôlée ou encore briser le pare-brise du cockpit. Des situations extrêmement dangereuses pouvant conduire au crash de l’appareil.

De son côté, l’Autorité de l’aviation civile britannique (CAA) rappelle que les drones ont pour règle de ne pas voler au dessus de 400 pieds (soit 121,92 mètres) de hauteur ni proche des aéroports ou des aérodromes en Grande-Bretagne.

Vos réactions

Filed in