Des Sculptures invisibles ou presque de Julian Voss-Andreae ! | Actu-Mag.fr
3:34 - mercredi août 17, 3555
  • Culture / Découverte

Des Sculptures invisibles ou presque de Julian Voss-Andreae !

195 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Scupture
La sculpture Isabelle de Julian Voss-Andreae / Capture

L’artiste d’origine allemand, Julian Voss-Andreae, a réalisé des sculptures invisibles ou presque. Des œuvres d’art qui ont leurs petits effets grâce à la physique quantique.

Les sculptures dévoilées il y a quelques jours sur le compte Instagram de l’artiste Julian Voss-Andreae, ont séduit les internautes. Et pour cause, ces dernières offrent une illusion d’optique surprenante. Suivant l’angle de vue, les sculptures disparaissent et deviennent quasiment invisible à l’œil nu. Un effet dû à la physique quantique dont se passionne également l’artiste allemand.

Les sculptures disparaissent suivant leurs orientations !

Les œuvres qui sont réalisées de plusieurs plaques de métal, placées de façon parallèle, permettent d’obtenir l’illusion d’optique. Ces dernières peuvent-être vues dans plusieurs établissements culturels. Comme par exemple, l’université de Minnesota (États-Unis) ou encore un collège de Portland, la ville où est basée Julian Voss-Andreae mais aussi à Palm Springs pour le plus grand plaisir des promeneurs. Et si vous ne pouvez pas vous rendre aux USA, les œuvres sont aussi disponibles sur internet, sur le site officiel de l’artiste.

Les sculptures à la mode !

Les sculptures sont de plus en plus en vogue et séduisent chaque année des clients de tout horizon. Dernièrement en date, ce sont les sculptures de Richard Orlinski qui ont été très appréciées des internautes et personnalités qui se passionnent pour le célèbre Wild Kong, le gorille que l’on peut retrouver lors de nombreux évènements et expos. Face au succès de l’art, plusieurs sites internet ont émergé sur la toile, et proposent des sculptures a des prix abordables suivant le budget souhaité. Des œuvres que l’on retrouve de plus en plus dans les maisons des particuliers.

Vos réactions